Forums BDFI

Forums de discussions du site Base de Données Francophone de l'Imaginaire
Ces forums sont réservés aux genres science-fiction, fantastique, fantasy, merveilleux, horreur, gore.

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

INSCRIPTION : La lecture des forums est accessible à tous. Pour écrire il faut vous inscrire (mais attention, pour lutter contre les robots spammeurs, les inscriptions non suivies de messages dans les forums seront annulées).

#1 17-09-2012 22:57:08

Cirroco Jones
[•°•°•] Perdue dans les asteroïdes
Inscription : 20-02-2006
Messages : 6 611

[Auteur] Paul Berna / Jean Sabran

http://www.bdfi.net/auteurs/b/berna_paul.php
Un petite mise au point autour de Paul Berna, ou plutôt Jean Sabran et ses divers alias.

On m'a offert début septembre quelques exemplaires du fanzine très sérieux Hard-Boiled Dicks dont le numéro 12 consacré à Jean Sabran. C'est bien sûr celui que j'ai lu immédiatement et avec grand plaisir.
En cherchant plus tard sur internet des compléments, le zine date des années 1980, j'ai eu la surprise de découvrir que, Roger Martin, écrivain, grand passionné du polar et rédacteur en chef de cette revue avait fait l'effort formidable de transférer l'intégrale des 22 numéros de Hard-Boiled Dicks sur son site dont ce numéro 12 complet :
http://roger.martin.ecrivain.pagesperso … Page12.htm

Dans une interview agréable, Jean Sabran livre quelques réflexions sur sa vie et sa carrière qui régleront quelques erreurs biographiques cataloguées dans BDFI. Mais outre cet aspect parfaitement "technique", je vous invite vivement à lire la revue signée par plusieurs critiques respectés ; Michel Lebrun, Gilles Costaz, Jacques Baudou, Claude Leroy.

R.M. Jean Sabran, une question indiscrète mais qui éclaircira, un mystère. Quelle est votre véritable date de naissance ?

J.S. Je suis né le 21 février 1908 à Hyères mais on a parfois imprimé que j'étais né en 1912 ou 1913.
Il n'en est rien malheureusement!

(in Hard-Boiled Dicks n°12)
Et voilà pour la date de naissance...

R.M. Albin Michel, Denoël, Gallimard et un premier pseudonyme, Bernard Deleuze...

J.S. J'ai pris un pseudonyme car mon frère, Guy Sabran, écrivait aussi et surtout se faisait un nom dans le dessin. Il travaillait principalement pour Rouge et Or et était en train d'acquérir une grande notoriété.

R.M. Pouvez-vous nous dire comment ce pseudonyme a été choisi et nous parler également des trois autres, Paul Gerrard, Paul Berna et Joël Audrenn ?

J.S. Bernard Deleuze, c'était le nom d'un de mes cousins.

Gérard, qui deviendra Gerrard à la suite d'une coquille typographique et que je garderai car plus original et américanisé, ce qui n'était pas sans intérêt dans une collection policière, était le nom de ma famille du côté maternel. Quant à Paul Berna, le prénom était celui de mon père et le nom celui de mon arrière grand-mère maternelle, une Allemande.

R.M. Et Joël Audrenn ?

J.S. C'est à proprement parier mon seul pseudonyme, les autres étant des patronymes par filiation directe. Comme je me suis intéressé à l'histoire de la Bretagne, j'y avais trouvé ce nom, Audrenn, qui était celui d'un preux chevalier. Il restait à trouver un prénom qui aille avec. J'ai pris Joël.

(in Hard-Boiled Dicks n°12)
...et pour la création des pseudonyme...

Le cheval sans tête ce fut également ma rencontre - puis mon mariage - avec Jany Saint-Marcoux, qui était l'auteur le plus talentueux de chez Rouge et Or.

(in Hard-Boiled Dicks n°12)
...les liens familiaux...

J'écrivis alors deux romans de science-fiction, La Porte des Etoiles et Le Continent du Ciel, dont la base scientifique est aujourd'hui totalement périmée puisque j'avais utilisé pour les écrire les données fournies par Esnault La Peltrie sur la force de libération de onze kilomètres/seconde qui se conserve après le lâcher de la fusée.

(in Hard-Boiled Dicks n°12)
...et enfin, l'explication de "l'erreur" de base dans les deux romans de SF pour la jeunesse chez Rouge et Or.


Pour la base :
BERNA Paul
Pseudonyme de Jean Sabran.
France (21/02/1908, Hyères - 19/01/1994, Paris)

Il écrivit des romans "pour la jeunesse" dans les années 50. Il a aussi utilisé les pseudonymes : Bernard Deleuze, Paul Gérard transformé presque immédiatement en Paul Gerrard, ou Joël Audrenn pour ses romans noirs ou policiers pour adultes. Il était le frère de Guy Sabran, illustrateur, et l'époux de Jany Saint-Marcoux, romancière pour la jeunesse.

Romans

    La porte des étoiles (1954)
    G.P. Coll. Rouge et Or Souveraine n° 74, 1954.
    Nous irons à Lunaterra (1954)
    Editions G.P. Coll. Rouge et Bleu (Jeunesse) n° 28, 1954.
    Le continent du ciel (1955) (suite de La Porte des étoiles)
    G.P. Coll. Rouge et Or Souveraine n° 84, 1955.
    La dernière aube (1974)
    G.P. Coll. Grand Angle n° 1, 1974.
   
A cette bibliographie spécialisée, on peut ajouter une nouvelle au nom de Jean Sabran, publiée par Hard-Boiled Dicks mais qui parut en 1947 ou 1948 dans un magazine féminin (le premier qui trouve est un as!), un très joli récit fantastique :

Ombre et son reflet, par Jean Sabran
in Hard-Boiled Dicks n°12, Editeur L'Introuvable/Roger Martin, 1984

v_hardboileddicks12.jpg

okbdfi

Hors ligne

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB 1.4.9

bouton BDFI
Validated by HTML Validator
© BDFI 2012 - Contacts : - -
Dernière modification : Monday 27 August 2012, 10:57