Forums BDFI

Forums de discussions du site Base de Données Francophone de l'Imaginaire
Ces forums sont réservés aux genres science-fiction, fantastique, fantasy, merveilleux, horreur, gore.

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

INSCRIPTION : La lecture des forums est accessible à tous. Pour écrire il faut vous inscrire (mais attention, pour lutter contre les robots spammeurs, les inscriptions non suivies de messages dans les forums seront annulées).

#1 04-12-2006 15:31:29

Belzébuth
[•°•°•] En Réunion
Lieu : Saint-Denis (La Réunion)
Inscription : 12-02-2005
Messages : 3 778

Robert Poulet

Pour compléter sa notice sur la base quelques petites infos biographiques de cet écrivain Belge (extraites de Wikipédia)

Robert Poulet, écrivain et journaliste belge, est né en 1893 et mort en 1989. Issu d'un milieu de la petite bourgeoisie, Robert Poulet vit une jeunesse aventureuse : après avoir combattu dans les corps francs durant la Première Guerre mondiale, il devient paysan, puis tente sa chance comme scénariste de cinéma. Il acquiert, la quarantaine venue, une notoriété d'écrivain, grâce notamment à son roman Handji.

Robert Poulet connaît un parcours intellectuel complexe et non conformiste, qui l'amène du dadaïsme au rigorisme catholique, en passant par le fascisme et l'anarchisme de droite. Durant la Seconde Guerre mondiale, Robert Poulet fonde le quotidien "Le Nouveau journal" et soutient une politique de collaboration conditionnelle avec l'occupant nazi. Il soutient politiquement le roi Léopold III. Arrêté et condamné à mort en 1945, Robert Poulet voit ensuite sa peine commuée en exil.

Il s'installe en région parisienne, où il exerce une activité d'éditeur et de critique littéraire. Il est notamment l'auteur de "l'homme qui n'avait pas compris" et l'éditeur du "Pont de Londres", la seconde partie de Guignol's band, de Louis-Ferdinand Céline.

Les articles de Robert Poulet consacrés à la littérature furent très appréciés des lecteurs de l'hebdomadaire Rivarol. Robert Poulet était le frère aîné du critique littéraire Georges Poulet.

Et un roman qui me semble avoir une veine fantastique (voir le 4ème de couv. scanné ci-joint) :

"Les Ténèbres" 1ère édtion - 1934. nouvelle édition révisée et abrégée éd. Plon 1958 (cette dernière édition est scannée ci-dessous).


Le danger de devenir idiots n'est pas de nature à effrayer les hommes, car, à tout prendre, ça ne les changera pas beaucoup. Jacques Spitz

Hors ligne

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB 1.5.11

bouton BDFI
Validated by HTML Validator
© BDFI 2021 - Contacts : - -
Dernière modification : Sunday 3 January 2021, 20:10