Forums BDFI

Forums de discussions du site Base de Données Francophone de l'Imaginaire
Ces forums sont réservés aux genres science-fiction, fantastique, fantasy, merveilleux, horreur, gore.

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

INSCRIPTION : La lecture des forums est accessible à tous. Pour écrire il faut vous inscrire (mais attention, pour lutter contre les robots spammeurs, les inscriptions non suivies de messages dans les forums seront annulées).

#1 12-12-2011 23:54:36

Dr Mabuse
[•°°•] X-Man Morlock
Lieu : Paris
Inscription : 10-01-2007
Messages : 2 288

[Thème] Le Steampunk

Le Steampunk a déjà été décrit et commenté dans le Wiki ici:

http://www.bdfi.net/imagine/themes/steampunk

L'ouverture d'un topic dédié va permettre d'enrichir, si faire se peut, la documentation recueillie.

Hors ligne

#2 12-12-2011 23:57:57

Dr Mabuse
[•°°•] X-Man Morlock
Lieu : Paris
Inscription : 10-01-2007
Messages : 2 288

Re : [Thème] Le Steampunk

A Sèvres, pour les 8es Rencontres de l’Imaginaire, Samedi 10 décembre 2011


De  11 h 30 à  12 h 30 - « Le Steampunk »
Étienne Barillier, auteur d’un ouvrage de référence chez « Les Moutons électriques »,
Bibliothèque des Miroirs, retrace l’esthétique baroque et démesurée de ce genre littéraire. :

v_moutonsebm06.jpg

Libre adaptation de la conférence :

Le Steampunk n'a pas plus de définition que la Science-Fiction.
Plus qu'un thème, c'est une esthétique, une forme, pas un fond, présent dans tous les arts de l’imaginaire,
littérature, cinéma, jeux de rôle, cosplay, bande dessinée, manga, etc ...

Une de ses caractéristiques est la présence d' avancées technologiques qui arivent bien trop tôt dans l'histoire de la Science,
la nanotechnologie, la télévision, l'informatique dans un monde où l'énergie est la machine à vapeur,
plus tous les aventuriers du XIXème et du début du XXème siècle,
par exemple "La ligue des gentlemen extraordinaires" qui réunit Nemo, Quaterman, Jekyll, l'homme invisible, Mina Murray et bien d'autres, en est un parfait exemple,
ainsi que tous les méchants, savants fous et mégalomanes qui leur correspondent, Fu Man Chu, Drakula, Robur le Conquérant, etc ....
Les auteurs mythiques de cette époque apparaissent en tant que personnages, Jules Verne, H.G. Wells,  Edgar Rice Burroughs

Le steampunk travaille donc l'archétype,
il ne fait pas de citation, ou plutôt beaucoup de second degré, sans le faire remarquer,
revisite, mais sans le dire, par exemple "la Guerre des Mondes", les illustrations de Robida, les dessins de Grandville.
Pas de nostalgie, on ne dit pas "c'était c'était mieux avant".
C'est une branche de l'Uchronie, mais qui n'en respecte pas les règles, il ne dit pas où est le point de divergence, et d'ailleurs s'en moque.
Le premier grand livre est "Les Voies d'Anubis" de Tim Powers.
En 1987, K.W. Jeter dans une interview parle de Steampunk, comme une  plaisanterie, le terme est repris et restera.
Des précurseurs, sans le savoir, sont trouvés par les historiens du genre :
"Frankenstein délivré" de Aldiss
"La Machine à explorer l'espace" de C. Priest,
"Le cycle Barnstable" de Micaêl Moorcook

Enfin en France, sans concertation des auteurs, un ensemble d’œuvres nait,
il s'agit bien d'un steampunk français, les aventures se passent à Paris, les héros sont ceux du folklore européen,
"L'équilibre des Paradoxes" de M. Pagel,
"La Lune seule le sait" de Johan Heliot, qui met en scène Jules Verne, Victor Hugo dans son ile de Guernesey et Louise Michel,
"Dreamericana", de Fabrice Colin
"La Brigade chimérique" avec Marie Curie, Léo Saint-Clair, Cagliostro, George Spad, Harry Dickson et le fameux mais diabolique Docteur Mabuse

Quelques chefs d’œuvre :
"La Machine à différences", "L'Age de Diamant" (protestations dans la salle)
"Le Réseau Bombyce" , une série de bandes dessinées de Corbeyran  et Cecil avec Arsène Lupin.
"Sucker Punch", de Zack Snyder, le film avec des jeunes filles court vêtues qui se battent avec des zombies, des nazis, enfin n'importe quel ennemi improbable.
"Léviathan" de Scott Westerfeld, une première guerre mondiale opposant les anglais, darwinistes adeptes du tout biologique aux clankers partisans du tout mécanique.

La série télé "Warehouse 13" exploite la présence d' artefact aux pouvoirs extraordinaires, un des personnages en est H.G. Wells, mais c'est la sœur de l'écrivain connu, en fait c'est elle qui écrivait ses œuvres.
Le Steampunk est devenu un mouvement
Le costume n'est pas préétabli, par opposition aux grandes manifestations de fans de Star Wars et autres mythes,
il s'invente, il se bricole individuellement, comme les accessoires customisés
Le Steampunk mute et se réinvente sans arrêt,
ce qui explique sa durée puisqu'il atteint plus de vingt ans aujourd'hui sans montrer de signe d’essoufflement, bien au contraire.

Et puis une branche Dieselpunk qui reprend les mythologie des années 1920-1950, à laquelle appartiendrait "Captain America"..

Hors ligne

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB 1.4.9

bouton BDFI
Validated by HTML Validator
© BDFI 2012 - Contacts : - -
Dernière modification : Monday 27 August 2012, 10:57