Forums BDFI

Forums de discussions du site Base de Données Francophone de l'Imaginaire
Ces forums sont réservés aux genres science-fiction, fantastique, fantasy, merveilleux, horreur, gore.

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

INSCRIPTION : La lecture des forums est accessible à tous. Pour écrire il faut vous inscrire (mais attention, pour lutter contre les robots spammeurs, les inscriptions non suivies de messages dans les forums seront annulées).

#1 06-11-2010 18:03:42

Ismaël II
Membre ++
Inscription : 04-07-2010
Messages : 1 338

[Auteur] Pierre Véron

http://www.bdfi.net/auteurs/v/veron_pierre.php

Pierre VERON et la conjecture :
.
PARIS, 1901. LA VILLE A PLUS DE 300 KILOMETRES DE CIRCONFERENCE. « L'HÔTEL GEANT » OCCUPE UN DES COINS LES PLUS CENTRAUX DE LA CAPITALE. A LUI SEUL IL EMPIETE COMPLETEMENT SUR L'ANCIEN TERRITOIRE DE LA VILLE DE VERSAILLES. VU SON  GIGANTISME DES TRAINS CIRCULENT DANS SES COULOIRS A CHAQUE ETAGES.
.
« EN 1900 », Calmann-Lévy, éditeurs, 1878, collection « Michel Lévy », broché in-12° de 280 pages. Couverture non illustrée.
.
Code des locataires :
I – Tout locataire est un être physiquement comme moralement inférieur à son propriétaire. Il nous doit par conséquence vénération et obéissance.
II – Tout locataire de notre maison devra, au préalable, subir un examen oral en présence de nos délégués.
III – Dans cet examen, les questions préliminaires ayant été traitées à fond, il est inutile d'y revenir ici, et il reste entendu que notre locataire est agréé sans femme, enfants, chiens, pianos ni autres accessoires domestiques.
IV – Notre locataire, avant de prendre possession du local que nous avons la bonté de lui louer dans notre immeuble, devra s'engager par acte notarié à ne contracter aucun mariage ultérieur, d'où pourraient résulter des infractions au paragraphe précédent.
Le total du « code des locataires » est complet en XVI actes du même acabit
.
A première vue, « EN 1900 » ressemble à un de ces innombrables livres racontant souvenirs et anecdotes de la Belle époque, mais en l'ouvrant le copyright de 1878 agit sur le cerveau du chercheur de vieille S. F., un peu à la manière d'un jackpot. D'où surprise de constater que ledit bouquin est bel et bien un roman de pure science-fiction.
Paris, 1901, la circulation s'est tellement développée dans les 20 années précédentes que l'on est obligé, la veille, de demander son droit de passage à un croisement de plusieurs voies. Un guichet spécial vous attribue un numéro d'ordre de passage.
Vu l'accroissement de la délinquance, proportionnelle au taux galopant de la population parisienne, toutes les cinq boutiques un sergent de ville monte une garde vigilante.
Les chiens ne peuvent plus être promenés que dans des carcans à leurs formes et montés sur roulettes. Les immenses progrès de la médecine permettent d'augmenter considérablement l'espérance de vie humaine et il n'est pas rare de croiser des personnes de 200 ou même 300 ans (ici l'auteur fait une grosse erreur, car comment trouver des personnes de 200 ans alors que les éventuels progrès de la médecine datent de 20 ans au plus)
Paris a donc 300 kilomètres de circonférence et sa population compte plus de 19 millions d'habitants. (Si la capitale atteignait la taille de cette mégalopole à la Blade Runner, c'est très certainement plus de 50 millions d'âmes qui peupleraient cet enfer, mais il est vrai que cet ouvrage a été écrit à la fin du XIXème siècle)
La société de Saint Torquemada parvient à trouver du travail pour les plus démunis. Il faut dire qu'une inflation galopante n'est pas faite pour assurer la pérennité du système économique, et les pauvres sont légions.
Dans « l'Hôtel-Géant » précité plus haut, lorsque vous commandez une chambre, une fois votre demande enregistrée une trappe s'ouvre sous vos pieds et vous vous retrouvez dans la pièce désirée, déshabillé manu-militari par une machine et immédiatement mis au lit. Vous pouvez alors, oh joie !, visionner au plafond un interminable roman-feuilleton en 110 épisodes.
Vous pensez bien que l'auteur a découvert des moyens de transports originaux, eh bien oui ! Paris est quadrillé en tous sens de fiacres à vapeur (Véron serait-il le père du steampunk ?), d'omnibus électriques américains et surtout de cabs aérostatiques. L'éclairage par contre n'est pas électrique mais au gaz.
Les journaux paraissent jusqu'à 18 fois par jour et grâce au télégraphe électrique on est renseigné instantanément sur ce qui se passe sur toute la planète.
Le héros de cette folle aventure se nomme : Monsieur Personne, or « MONSIEUR PERSONNE » est le titre d'un roman de Pierre VERON paru antérieurement chez Dentu en 1864 et je me demande si « EN 1900 » ne serait pas une réédition de cet ouvrage.
.
Pierre VERON a écrit en 1888 dans le recueil : « LA VIE GALANTE » une petite nouvelle de science-fiction : « LE RACCOMODEUR DE CERVELLES ». Ce livre a été édité par la  Librairie Moderne au format in-12° et comporte 266 pages. La couverture et les illustrations sont de Draner (Renard à l'envers)
.
v_zveron.jpg
Un beau matin de l'An de Grâce 199?, les murs de la capitale se couvrent d'affiches : « Consultations du Docteur Mystère, chirurgien supernaturel – Tous les jours, de Midi à 4 heures. Rue de Rivoli, 452. »
A force d'études très poussées le Docteur Mystère est parvenu à localiser avec précisions chaque faculté du cerveau humain, vices et vertus ont été classés avec une certitude mathématique et géographique. Par un système de son invention, il ouvre le crâne comme une boîte de conserve et opère avec succès tous les maux.
Deux jours après l'apposition de l'affiche on se bat pour obtenir un rendez-vous avec le célèbre praticien. Un des premiers cas du docteur consiste à ôter la passion du libertinage à un Monsieur sur la demande express de sa femme, odieusement trompée par icelui. En un quart d'heure l'affaire est terminée et le Monsieur proprement recousu et rebouché. Il ne reste plus qu'à attendre trois petits mois que l'effet se fasse sentir.
Un peu plus tard le médecin revoit la femme de l'opéré qui se jette sur lui. Une fois calmée, la dame explique que son mari est devenu une chiffe-molle et qu'il n'est plus bon à rien. Le bon docteur n'avait oublié qu'une seule chose, le dosage, et comme l'opération était irréversible, aucune solution de rechange n'était envisageable. Les plaintes commencent à affluer et le doc n'a de salut que dans la fuite. Le mari finira eunuque dans un harem.
A signaler également dans ce recueil que la première nouvelle : « L'OTHELLO DU PROGRES » est placée soue le signe de l'hypnose : un mari trompé influe sa femme qui déchargera son revolver sur son amant. Le reste du recueil n'est que suite d'histoire à la Feydeau et à la Courteline, on y trouve pêle-mêle des concierges-bignoles, des trouffions et des régiments de cocus.
.
A l'actif de Pierre VERON l'on peut rajouter : « LES MARIONNETTES DE PARIS », en 1862 chez Dentu dont 2 des 32 nouvelles nous intéressent :
« LE JOURNAL DU DERNIER ROBINSON. Fantaisie de l'avenir (20ème siècle) », dont l'action se déroule en 1960 ou un candidat Robinson découvre avec surprise que ses idées isolationnistes n'ont guère de chances de d'être un jour réalisées car même la dernière des îles perdues est habitée
« LE DELUGE A PARIS », ou, dans la capitale en 4859 les eaux montent, montent. 3000 ans plus tard des archéologues du futur redécouvrent Paris et évidemment interprètent mal ce qu'ils découvrent (air connu en conjecture).
Des recherches superficielles faites sur cette auteur je n'ai trouvé que la date de son décès : en 1900 et sa profession première : Journaliste. Il a suffisamment écrit de livres pour s'intéresser à ses activités. Pierre VERON a écrit d'autres textes conjecturaux mais nous y reviendront. Isma

okbdfi

Dernière modification par Ismaël II (06-11-2010 18:05:35)

Hors ligne

#2 07-11-2010 06:23:22

teddy verano
Membre ++
Inscription : 24-08-2005
Messages : 705
Site Web

Re : [Auteur] Pierre Véron

Pierre Veron est effectivement un auteur également très intéressant dans le domaine de la conjecture ancienne. Je recherche depuis pas mal de temps l'ouvrage que tu viens de résumer "en 1900" dont j'avais découvert l'existence il y a quelques années dans le "bulletin". A son actif je possède également  "Les marchands de santé", ouvrage dont je te laisse le soin de parler dans tes futurs billets.Merci pour les infos.

Hors ligne

#3 19-03-2012 21:46:30

Fantomas
[•°•°•] Attention au BLOG!
Inscription : 09-01-2006
Messages : 4 227
Site Web

Re : [Auteur] Pierre Véron

Pierre Véron: 19 avril 1831 - 2 novembre 1900
Rédacteur du Charivari de 1865 à 1899
okbdfi


Site: http://collectiondaventures.monsite.wanadoo.fr
Blog consacré aux fictions mettant en scène des peuples précolombiens: http://lespeuplesdusoleil.hautetfort.com/
Forum: http://litteraturepopulaire.winnerbb.net/portail.htm
Blog sur la SF ancienne: archeosf.blogspot.com

Hors ligne

#4 21-03-2012 16:37:28

Fantomas
[•°•°•] Attention au BLOG!
Inscription : 09-01-2006
Messages : 4 227
Site Web

Re : [Auteur] Pierre Véron

On peut annexer:
Encore la fin du monde !, in Les Propos d'un boulevardier, E Dentu, 1888
L'Omnibus aérien, in La Comédie en plein vent, 1866-1867
okbdfi


Site: http://collectiondaventures.monsite.wanadoo.fr
Blog consacré aux fictions mettant en scène des peuples précolombiens: http://lespeuplesdusoleil.hautetfort.com/
Forum: http://litteraturepopulaire.winnerbb.net/portail.htm
Blog sur la SF ancienne: archeosf.blogspot.com

Hors ligne

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB 1.5.11

bouton BDFI
Validated by HTML Validator
© BDFI 2021 - Contacts : - -
Dernière modification : Sunday 3 January 2021, 20:10