Forums BDFI

Forums de discussions du site Base de Données Francophone de l'Imaginaire
Ces forums sont réservés aux genres science-fiction, fantastique, fantasy, merveilleux, horreur, gore.

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

INSCRIPTION : La lecture des forums est accessible à tous. Pour écrire il faut vous inscrire (mais attention, pour lutter contre les robots spammeurs, les inscriptions non suivies de messages dans les forums seront annulées).

#1 03-06-2010 14:04:56

Cirroco Jones
[•°•°•] Perdue dans les asteroïdes
Inscription : 20-02-2006
Messages : 6 613

André Jaeger / Ed. d'Hauteville : Les Romans de Jean de La Hire

Les Romans de Jean de la Hire
André Jaeger puis Editions d'Hauteville

Prix du volume : 225 francs (sauf le roman sentimental à 240 francs et les reliures qui furent commercialisées à 300 francs).
Dimensions : 1 au 8 : 11,5 x 17,5 cm - 9 au 21 : 11,5 x 18 cm - reliures : 11,5 x 17 cm

v_jaegerhautdos.jpg
Quelques exemplaires de dos smile

En 1951, Jean de La Hire se rend aux autorités après 7 ans de clandestinité due à ses activités douteuses pendant l'occupation. Bien qu'il ait tenté de se faire publier pendant ces années de purgatoire, par Tallandier en particulier, il put ne placer que ses romans sous pseudonymes ou presque; et malgré sa reddition, toujours frappé d'indignité nationale, il ne peut exercer d'activité éditrice.
Cependant, en 1952, une nouvelle maison d'édition, André Jaeger, lance une collection consacrée exclusivement à ses romans. A priori, elle devait être prévue pour se multiplier en sous-collections : Fantastic, Les Grandes Aventures du Nyctalope, Série Policière, une encore sentimentale qui n'eut pas de dénomination et, plus tard, en 1954, Mousquetaire qui connut au moins huit numéros sous le label Hauteville en publiant du cape et d'épée signé Arsène Lefort ou André Laumière, des alias de La Hire, et qui fut la seule collection ayant eu sa ligne personnelle.

Le succès de la publication se fait attendre, André Jaeger déménage et se renomme d'Hauteville, Jean de La Hire vieillissant a perdu respectabilité mais ses œuvres ont aussi pris la poussière comme beaucoup de celles des feuilletonistes d'avant-guerre, ne correspondant plus à l'attente des lecteurs qui viennent de découvrir la littérature américaine, plus nerveuse. Les collections prévues sont ramenées à un tronc commun et subsistent à l'état de séries, mal découpées, sans ordre logique et avec une erreur de numérotation pour le plus grand désarroi des lecteurs et collectionneurs d'aujourd'hui.

Mis à part les n° 3 et 4 qui sont résolument hors genre, les autres titres s'apparentent plus ou moins à la littérature imaginaire telle qu'on l'entend sur BDFI. De la science-fiction pure et dure comme Soucoupe volante (La Roue fulgurante) ou Planète sans feu (Le Roi de la nuit), du fantastique comme Au-Delà des ténèbres, et les aventures du Nyctalope, qui est quand même le premier super-héros mondial avec sa vision nocturne et son cœur greffé après un terrible attentat. I.S. et Le Pays inconnu sont tous deux teintés de phénomènes tellement extraordinaires qu'il est difficile de les considérer comme hors genre. A noter que le Nyctalope, Léo Saint-Clair dans la vie ordinaire, est aussi présent dans des romans sortis dans la série Fantastic...

La grande majorité des couvertures sont de Brantonne en grande forme, quelques unes ont été illustrées par Jef de Wulf beaucoup moins inspiré sur ce coup-là.


André Jaeger, 7 et 9 rue Friant Paris 14e
Bimensuel, parution le 15 et le 30

1 - Soucoupe Volante (1908), 206 pages, DL 1, décembre 1952 (Les petits fils de Léonard Danel, Loos-Lès-Lille 30 novembre 1952) // Brantonne
> La Roue Fulgurante : (préorig dans Le Matin 10 avril au 23 mai 1908) Tallandier, 1908 ; Tallandier 1912 ; Tallandier, Le Livre national. Nouvelle série n° 36, 1938; Ferenczi, Le Livre d'Aventures n° 7, 1929 ; Éditions du Livre moderne (dirigée par La Hire de 1941 à 1942) Le Livre moderne illustré n° 364, 1942 ; Lattès Edition spéciale 1973 ; Ombres, Petite Bibliothèque Ombres n° 10 Les classiques de l'utopie et de la science-fiction, 1998 ; in Chasseurs de chimère, l'âge d'or de la science-fiction française, Omnibus, 2006.

2 - I.S. - roman de contre-espionnage (1934), 251 pages,  DL 2, décembre 1952 (Les petits fils de Léonard Danel, Loos-Lès-Lille 30 novembre 1952)  - Série Policière // Brantonne
> Le Secret des Torelwoch, les Editions de France,  A ne pas lire la nuit n° 48, 267 pages, 1934.

3 - Confidences amoureuses, Jean Vigneron (alias Jean de la Hire) // Brantonne  HORS GENRE
4 - 3 morts, promenade des anglais, 1953, (Les petits fils de Léonard Danel, Loos-Lès-Lille) - Série Policière // Brantonne  HORS GENRE

(Annoncé mais non paru : Vengeance d'amoureuses (1905), Jean Vigneron)

5 - Le Mystère de l'Everest (1925), 255 pages, DL 5 (dl impression 92), avril 1953  (Les petits fils de Léonard Danel, Loos-Lès-Lille 30 avril 1953) -  Les Grandes Aventures du "Nyctalope" // Brantonne
> L'Amazone du Mont Everest : (préorig. dans Le Matin, date ?) Ferenczi, Les Romans d'aventures n° 1, 1925.

6 - Planète sans feu : roman d'anticipation interplanétaire (1923), 255 pages, 1953 (Les petits fils de Léonard Danel, Loos-Lès-Lille) - Fantastic  // Brantonne
> Le Roi de la nuit :  (préorig. dans L'Ami du Peuple, 1923) Éd. du Livre Moderne, 1943.

7 - Wanda (1936), 255 pages, DL 7 (dl impression 131), mai 1953  (Les petits fils de Léonard Danel, Loos-Lès-Lille 30 mai 1953) - Les Grandes Aventures du "Nyctalope" // Brantonne
> La Croisière du Nyctalope : (préorig. dans Le Matin, 1936) Fayard, Le Livre populaire Nouvelle série n° 1, novembre 1937.

7 - L'Invisible (1919), DL 8 (dl impression 130), mai 1953  (Les petits fils de Léonard Danel, Loos-Lès-Lille 30 mai 1953) - Fantastic  // Brantonne
> Joe Rollon, l'autre homme invisible, sous l'alias Edmond Cazal : L'Edition française illustrée, 1919.

8 - Le Secret des XII : grand roman d'aventures interplanétaires (1911), 220 pages, 1954 (La Semeuse Etampes)  - Fantastic  // Brantonne
> in Le Mystère des XV : (préorig. dans Le Matin, 1911) Ferenczi, les Romans d'aventures n° 8 et 9, 1922.

v_jaegerhaut01.jpg  v_jaegerhaut02.jpg  v_jaegerhaut03.jpg  v_jaegerhaut04.jpg  v_jaegerhaut05.jpg  v_jaegerhaut06.jpg  v_jaegerhaut07.jpg  v_jaegerhaut07b.jpg  v_jaegerhaut08.jpg


André Jaeger, 19 rue d'Hauteville, Paris 10e

9 - Les Conquérants de Mars (1911), DL 9, 1er trim. 1954  (La Semeuse Etampes 1er trim. 1954) - Fantastic  // Brantonne
> in Le Mystère des XV : (préorig. dans Le Matin, 1911) Ferenczi, les Romans d'aventures n° 8 et 9, 1922.

10 - La Sorcière Nue,  223 pages, 1954  (La Semeuse Etampes 1954) - Les Grandes Aventures du "Nyctalope" // Brantonne
> ? (écrit en 1940 d'après Jean-Marc Lofficier)

11 - Au-delà des Ténèbres (1921), 223 pages, 1954  (La Semeuse Etampes 1954) - Fantastic  // Brantonne
> Au-delà des ténèbres : (préorig. dans Le Matin, date ?) Ferenczi, les romans de Jean de la Hire n° 1 (un seul numéro dans cette collection), 1921.

v_jaegerhaut09.jpg  v_jaegerhaut10.jpg  v_jaegerhaut11.jpg


Editions d'Hauteville aux éditions André Jaeger, 19 rue d'Hauteville, Paris 10e

12 - Belzébuth(1930), 1954; DL ? 3ème trimestre 1954 - Les Grandes Aventures du "Nyctalope"  // Jef de Wulf
> in Belzébuth : (préorig. dans Le Matin, date ?) Fayard, Le Livre populaire n° 261-262, 1930. suivi de l'Île d'épouvante.

13 - L'Île d'épouvante(1930), DL 14, 3e trim. 1954 (La Semeuse Etampes 3e trim. 1954)  - Les Grandes Aventures du "Nyctalope"   // Jef de Wulf
in Belzébuth : (préorig. dans Le Matin, date ?) Fayard, Le Livre populaire n° 261-262, 1930. précédé de Belzébuth.

14 - Les Envoûtées (1937), 223 pages, 1954 (La Semeuse Etampes) - Fantastic  // Jef de Wulf
> in Les Envoûtées : Tallandier, Les Meilleurs romans de drame et d'amour n° 27, 1937.

15 - La Fille au double cerveau (1937), 224 pages, 1954 (La Semeuse Etampes) - Fantastic // Jef de Wulf
> in Les Envoûtées : Tallandier, Les Meilleurs romans de drame et d'amour n° 27, 1937.

16 - La Croix du Sang (1941), DL 23, 3e trim. 1954 (La Semeuse Etampes 3e trim. 1954) - Les Grandes Aventures du "Nyctalope"  // Brantonne
> La Croix du sang : (préorig. dans Le Matin) Editions R. Simon, 1941.

17 - Gorillard (1931)  - Les Grandes Aventures du "Nyctalope"  // Brantonne
> in Gorillard : (préorig. dans Le Matin, 1931) Tallandier Le Livre National Rouge n° 868-869, 1932.

v_jaegerhaut12.jpg  v_jaegerhaut13.jpg  v_jaegerhaut14.jpg  v_jaegerhaut15.jpg  v_jaegerhaut16.jpg  v_jaegerhaut17.jpg


Editions d'Hauteville, 19 rue d'Hauteville, Paris 10e

18 - Le Mystère Jaune (1931), 224 pages, DL 30, 4e trim. 1954 (La Semeuse Etampes 4e trim. 1954)  - Les Grandes Aventures du "Nyctalope"  // Brantonne
> in Gorillard : (préorig. dans Le Matin, 1931) Tallandier Le Livre National Rouge n° 868-869, 1932.

19 - Le Pays Inconnu, DL 37, 1er trim. 1955  (La Semeuse Etampes 1er trim. 1955) - Fantastic  // Brantonne
> ?

20 - Les Amazones (1930) , 221 pages, 1955 (La Semeuse Etampes) - Fantastic  // Brantonne
> Les Amazones : Tallandier, Le Livre national, Romans populaires n° 744 (223 pages), 1930 ; Tallandier, Les meilleurs romans de drame et d'amour n° 52 (360 pages), 1939.
A propos de ce roman, il a dû être publié en deux parties en 1930 (vous remarquerez la différence de pages entre 1930 et 1939) et effectivement, après enquête sur la BNF, il existe un deuxième roman au numéro 745 intitulé Le Mystère vaincu. Est-il réédité ici sous un autre titre ou est-il passé à la trappe? Le mystère n'est pas vaincu...

21 - L'Enigme du Squelette, 1955  - Fantastic  // Brantonne
> ? (écrit en 1940 d'après Jean-Marc Lofficier)

v_jaegerhaut18.jpg  v_jaegerhaut19.jpg  v_jaegerhaut20.jpg  v_jaegerhaut21.jpg


Editions d'Hauteville, 19 rue d'Hauteville, 2e série - Sans date mais 1955

Collection Fantastic, Reliure éditeur de deux volumes d'invendus coupés à un format plus petit, Couverture identique // Brantonne
Les couleurs sont un peu différentes suivant les exemplaires. (ou ce sont les scans qui divergent dans leur interprétation!)

- Les conquérants de Mars, Le secret des XII
- La sorcière nue, Au-delà des ténèbres
- Belzébuth, Le pays inconnu
- Les envoûtées, La fille au double cerveau
- La croix du sang, Le mystère jaune
- Les amazones, L'énigme du squelette

v_jaegerhautrela.jpg  v_jaegerhautrelb.jpg

Pour comprendre un peu mieux le fouillis des aventures du Nyctalope

Le Nyctalope est donc un superhéros, le premier, paraît-il, créé au monde. Il tient ses super pouvoirs d'un terrible attentat dont il sort avec un cœur greffé et une vision décalée qui lui permet de voir les couleurs dans l'obscurité. Au cours de ses aventures de justicier contre les super vilains, il crée un Comité d'Information et de Défense (CID).
Jean de La Hire est le rapporteur officiel du Nyctalope qui lui livre ses souvenirs. La saga compte ainsi 17 récits de celui qui se fait appeler Léo Saint-Clair en public. Une 18e histoire est associée au cycle puisqu'elle met en présence de futurs acteurs de la saga et surtout le propre père du Nyctalope, Jean Sainte-Claire. Il s'agit des aventures de L'Homme qui peut vivre dans l'eau (1908).

Pour le détail, n'hésitez pas à visiter la belle page, in english in the text mais ce n'est pas bien difficile à comprendre, qu'a publiée Jean-Marc Lofficier ici : http://www.coolfrenchcomics.com/nyctalope.htm
Non seulement vous y trouverez l'intégrale des titres publiés avec le Nyctalope mais aussi une chronologie de ses aventures dûment circonstanciée.

Pour en savoir un peu plus sur Jean de La Hire, ses activités d'auteur et d'éditeur et le personnage lui-même, Matthieu Letourneux présente un tour de l'écrivain ici : http://www.roman-daventures.com/  (sélectionner le nom Jean de La Hire).

Hors ligne

#2 03-06-2010 14:08:39

Cirroco Jones
[•°•°•] Perdue dans les asteroïdes
Inscription : 20-02-2006
Messages : 6 613

Re : André Jaeger / Ed. d'Hauteville : Les Romans de Jean de La Hire

Ouf! smile

Il manque des références et des précisions, surtout dans la dernière partie. Certains titres sont peut-être parus sous d'autres noms. Quelques scans sont limites, si quelqu'un a les livres et un scanner... (en particulier le n° 8).

Hors ligne

#3 03-06-2010 15:14:26

Charles le Téméraire
(¯`*•. splash .•*´¯)
Lieu : Proxima du Centaure
Inscription : 14-05-2010
Messages : 662

Re : André Jaeger / Ed. d'Hauteville : Les Romans de Jean de La Hire

Cirroco Jones a écrit :

Ouf! smile

Il manque des références et des précisions, surtout dans la dernière partie. Certains titres sont peut-être parus sous d'autres noms. Quelques scans sont limites, si quelqu'un a les livres et un scanner... (en particulier le n° 8).

Excellentissime post en tout cas !!! big_smile

Je regarderai ce soir si mon exemplaire du n°8 est en meilleur état que le tien (de mémoire, je serais tenté de l'affirmer, mais errare humanum est).

Mais de toute façon pas de stress car, tu t'en doutes, ce que je préfère dans cet aphorisme c'est évidement sa suite, perseverare diabolicum, ce que je vais d'ailleurs m'empresser de faire ci-dessous. wink

Cirroco Jones a écrit :

Pour le détail, n'hésitez pas à visiter la belle page, in english in the text mais ce n'est pas bien difficile à comprendre, qu'a publiée Jean-Marc Lofficier ici : http://www.coolfrenchcomics.com/nyctalope.htm
Non seulement vous y trouverez l'intégrale des titres publiés avec le Nyctalope mais aussi une chronologie de ses aventures dûment circonstanciée.

Très belle page en effet, et ce qui est amusant -- quand on pense aux pauvres lecteurs anglophones -- c'est qu'en anglais nyctalope veut uniquement dire "qui voit mal la nuit" alors qu'en français les deux sens "qui voit mal la nuit" et "qui voit bien la nuit" se sont combattus pendant des siècles (c'est d'ailleurs la première fois que je prends l'immense Emile Littré en défaut car il ne rend compte que du sens aujourd'hui commun en français : "qui voit bien la nuit").

J'espère avoir apporté un peu de lumière au sein des ténèbres dans lesquelles évolue le 1er super-héros de tous les temps, ce qui m'a permis, à travers une éblouissante figure de style étymologique, d'évoquer Lucifer (le porteur de lumière) et prouver ainsi mon côté diabolique...

Bon, allez, j'vais m'faire une p'tite sieste moi, j'me sens vidé, là ! cool


Point n'ai/n'est besoin d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer.

Hors ligne

#4 03-06-2010 18:16:06

Cirroco Jones
[•°•°•] Perdue dans les asteroïdes
Inscription : 20-02-2006
Messages : 6 613

Re : André Jaeger / Ed. d'Hauteville : Les Romans de Jean de La Hire

Merci pour le complimentissime smile

Bien vu : νύκτ-, nykt- "nuit" et αλαός, alaos "cécité" trouvé en étymologie.... anglaise big_smile

Après renseignements, en français uniquement, nyctalope n'est effectivement pas seulement un super héros, un gros mot quasi hergéien et un pseudonyme déviant de fan de SF, il est grec et veut dire l'inverse de sa signification, il a même son antonyme qui est héméralope qui est tout aussi vulgaire!

Hors ligne

#5 04-06-2010 00:09:41

Charles le Téméraire
(¯`*•. splash .•*´¯)
Lieu : Proxima du Centaure
Inscription : 14-05-2010
Messages : 662

Re : André Jaeger / Ed. d'Hauteville : Les Romans de Jean de La Hire

Cirroco Jones a écrit :

Après renseignements, en français uniquement, nyctalope n'est effectivement pas seulement un super héros, un gros mot quasi hergéien et un pseudonyme déviant de fan de SF, il est grec et veut dire l'inverse de sa signification, il a même son antonyme qui est héméralope qui est tout aussi vulgaire!

C'est de la provocation ! Je ne cèderai pas à la tentation de surenchère -- finalement, ça m'a fait du bien cette sieste ! -- qui s'empare de moi devant ton intromission, dans une seule et même phrase, de concepts aussi ébouriffants, voire renversants... qu'un gentleman doit s'interdire de commenter, sous peine de tomber dans le vulgaire.

Et justement il n'y a pas de place pour le vulgaire, et encore moins pour le vulgum pecus, lorsqu'on s'approche respectueusement de l'assemblée des XII... cool

L'apparente mauvaise nouvelle, cependant, c'est que mon exemplaire (pourtant en état quasi-neuf) est frappé sur son 1er plat d'un flou relatif mais indéniable. J'ai quand même ajouté le scan (je crois qu'il est un peu plus net que le tien, notamment l'astronef au premier plan) car il me semble que, tout bien considéré, on peut être satisfait de ces deux scans : ils sont une excellente représentation de la réalité de la couverture, laquelle est sans doute floue pour tous les exemplaires survivants. Malepeste ! Encore un coup du Nyctalope ? big_smile

v_jaegerhaut08bis.jpg La vignette semble plus sombre au premier abord mais, en cliquant dessus, elle me semble plus nette et moins saturée. Tu choisiras wink


Point n'ai/n'est besoin d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer.

Hors ligne

#6 04-06-2010 21:02:31

Cirroco Jones
[•°•°•] Perdue dans les asteroïdes
Inscription : 20-02-2006
Messages : 6 613

Re : André Jaeger / Ed. d'Hauteville : Les Romans de Jean de La Hire

Ton exemplaire est nettement meilleur que l'autre, récupéré sur  un site de ventes je crois.
Ils sont d'ailleurs rudement chers en général pour une qualité médiocre... enfin, mon porte-monnaie est de mon avis smile

Hors ligne

#7 14-10-2012 00:48:36

Nick Talopp
[•°•] AE Van Vogt fan club mais pas seulement...
Inscription : 21-10-2006
Messages : 1 361

Re : André Jaeger / Ed. d'Hauteville : Les Romans de Jean de La Hire

Il y a une chose qui m'intrigue. Je vois écrit:

6 - Planète sans feu : roman d'anticipation interplanétaire (1923), 255 pages, 1953 (Les petits fils de Léonard Danel, Loos-Lès-Lille) - Fantastic  // Brantonne
> Le Roi de la nuit :  (préorig. dans L'Ami du Peuple, 1923) Éd. du Livre Moderne, 1943.

Seulement, comment "Le Roi de la nuit" a-t-il pu paraître en feuilleton dans "L"Ami du Peuple" en 1923, vu que ce journal a été créé… en 1928?

Oncle Joe

Hors ligne

#8 14-10-2012 01:30:18

Cirroco Jones
[•°•°•] Perdue dans les asteroïdes
Inscription : 20-02-2006
Messages : 6 613

Re : André Jaeger / Ed. d'Hauteville : Les Romans de Jean de La Hire

C'est une bonne question!

J'ai repris en toute confiance l'information ici : http://forums.bdfi.net/viewtopic.php?id=211 donnée par Belzé et non démentie par un tas de grands anciens.

Hors ligne

#9 14-10-2012 09:25:16

Nick Talopp
[•°•] AE Van Vogt fan club mais pas seulement...
Inscription : 21-10-2006
Messages : 1 361

Re : André Jaeger / Ed. d'Hauteville : Les Romans de Jean de La Hire

Cirroco Jones a écrit :

C'est une bonne question!

J'ai repris en toute confiance l'information ici : http://forums.bdfi.net/viewtopic.php?id=211 donnée par Belzé et non démentie par un tas de grands anciens.

… laquelle a dû être reprise d'un antédiluvien "Chasseur d'illustrés" ou autre bon vieux fanzine paléolithique ronéoté du même tonneau dans lesquels les exigences bibliographiques n'étaient pas celles de l'époque moderne: on travaillait héroïquement de mémoire!  Aujourd'hui, bien sûr, les bibliographes, systématiquement,  prennent la publication à référencer, lisent ce qui est marqué dessus et recopie soigneusement dans leur bibliographie. C'est une méthode révolutionnaire, qui a remplacé l'ancienne technique extrêmement primitive qui consistait… à recopier d'autres bibliographies ! Méthode qui fait sourire avec indulgence aujourd'hui… c'était un autre temps… on ignorait encore la fragilité du témoignage humain, que de nombreux travaux sur la psychologie ont depuis révélée.

Bref, à propos de "Chasseur d'illustrés" et autres "Désiré", la chasse est donc bien ouverte pour savoir où et quand ce feuilleton est paru. Ce pourrait être "L'Ami du Peuple", mais il faudrait peut-être chercher dans ce journal (dont les tendances autoritaires et réactionnaires ne devaient pas déplaire à notre auteur, peu soupçonnable de sympathies bolcheviques), mais à partir de 1928… qui sait? Un 8 recopié à la hâte avec un vieux crayon à papier sur un carnet douteux par un vieux collectionneur fatigué peut se transformer en 3, à la relecture… Quelle quête exaltante !

Oncle Joe

Hors ligne

#10 14-10-2012 17:33:56

Cirroco Jones
[•°•°•] Perdue dans les asteroïdes
Inscription : 20-02-2006
Messages : 6 613

Re : André Jaeger / Ed. d'Hauteville : Les Romans de Jean de La Hire

Voui, voilà, un tas de grands anciens plus anciens que moi, sur Internet aussi d'ailleurs. Des collectionneurs érudits dont les rayons véritables sont réputés archi-combles de raretés, y compris les étonnantes et remarquables bases de données sur conglomérat de  fibres cellulosiques végétales véritable, et qui n'ont émis aucun doute sur la date smile

Mais te voilà, renard rusé, et l'offense peut être réparée, yeah! Je pense aussi que la première recherche est à orienter vers 1928, LA coquille, qui d'ailleurs n'existe peut-être pas non plus dans le vénérable zine de propagande conjecturale d'avant l'ère bit.

Hors ligne

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB 1.4.9

bouton BDFI
Validated by HTML Validator
© BDFI 2012 - Contacts : - -
Dernière modification : Monday 27 August 2012, 10:57