Forums BDFI

Forums de discussions du site Base de Données Francophone de l'Imaginaire
Ces forums sont réservés aux genres science-fiction, fantastique, fantasy, merveilleux, horreur, gore.

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

INSCRIPTION : La lecture des forums est accessible à tous. Pour écrire il faut vous inscrire (mais attention, pour lutter contre les robots spammeurs, les inscriptions non suivies de messages dans les forums seront annulées).

#1 22-04-2018 02:22:47

MobyDick
[•••] Nécromancien(ne)
Inscription : 05-08-2009
Messages : 576

Étienne BARILIER

v_barilier.jpg

Étienne BARILIER est un écrivain suisse, né le 11 octobre 1947 à Payerne (canton de Vaud) ; romancier, essayiste, philosophe, journaliste, chroniqueur et mélomane ; il a traduit de l'allemand et de l'italien en français.


Le Duel

v_duel.jpg

Titre : Le Duel / Étienne Barilier
Publication : Lausanne ; [Paris] : L'Âge d'homme, 1983
Impression : Imprimé en Suisse
Description matérielle : 197 pages : couverture illustrée ; 23 cm
Collection : Bibliothèque L'Âge d'homme
Lien à la collection : Bibliothèque L'Âge d'homme
Numéros : (Broché)

RÉSUMÉ :
Un très jeune homme, ignorant tout de la vie, mais habité par des rêves de perfection, se croit porteur d'une « Idée » qui révolutionnerait le monde et sauverait l'humanité. S'il se rend dans les Grisons, à Sils-Maria, durant ses vacances d'été, c'est bien sûr parce que ce fameux site lui paraît s'accorder à ses préoccupations. Mais c'est aussi pour y rencontrer celui qu'il considère comme l'inspirateur de son « Idée », un écrivain d'âge mûr, dont il se sent le fils spirituel, et dont il espère la caution. Mais les choses prennent un tour que l'adolescent n'attendait pas: l'écrivain tant admiré n'a rien d'un maître à penser. Obsédé par la peur de vieillir, préoccupé de lui seul, angoissé, désabusé, il se joue cyniquement de son admirateur, dont il sape l'idéalisme — et ridiculisera l'Idée. De plus, le sachant amoureux d'une jeune fille dont ils ont tous deux fait la connaissance à Sils-Maria, il se pose en rival.
Ainsi, sous les yeux de la jeune fille et de divers comparses qui mènent leur propre lutte, un Duel va s'engager et s'intensifier. Duel tout à la fois concret et symbolique : entre la jeunesse et la maturité, le désir de vivre et la fatigue de vivre; entre la foi naïve dans la vérité, et le scepticisme en face de toutes les valeurs ; entre la vive souffrance d'aimer, et la lente souffrance de ne plus aimer. Dans une méditation pleine de sourde violence (comme le paysage qui la reçoit et la suscite), dans un univers faussement préservé, dans une sorte de calme hypersensible, le roman qu'on va lire fait vivre les diverses phases de cette lutte à l'issue imprévisible.


La Créature

v_cre84.jpg

Titre : La créature : roman / Étienne Barilier
Publication : Paris : Julliard ; [Lausanne] : L'Âge d'homme, 1984
Impression : 33-Artigues près Bordeaux : Imprimerie Delmas
Description matérielle : 168 pages ; 23 cm
Collection : Bibliothèque L'Âge d'homme
Lien à la collection : Bibliothèque L'Âge d'homme
Indice Dewey : 843 (22e éd.)
Numéros : ISBN 2-260-00383-4 (Br.) : 75 Francs


v_cre86.jpg

Titre : La Créature / Étienne Barilier
Publication : Paris : Seuil, 1986
Description matérielle : 154 pages
Collection : Points. Série Roman, ISSN 0244-6707 ; 221
Lien à la collection : Points. Roman
Numéros : ISBN 2-02-009046-5 : 25 Francs

RÉSUMÉ :
Sommes-nous dans une utopie cauchemardesque ? Dans un présent accablant ? Dans un futur certain ? Dès le début, cet étrange récit d'amour, fantastique et réaliste, immobile et fiévreux, nous place au cœur d'une énigme. Le narrateur, un jeune peintre faussaire, idéaliste et désespéré, se rend à Venise, dans le palais d'un personnage qui se prétend comte, et pour lequel il a réalisé la copie presque parfaite d'une Madone de Bellini. En récompense, il se voit offrir le spectacle de robots d'amour, de golems féminins, collectionnés par son hôte. Acceptera-t-il, en guise de salaire, l'un de ces êtres d'artifice, plus perfectionné que tous les autres — non pas une poupée-ordinateur, mais une humaine savamment décervelée, privée de toute volonté propre, éternelle car amputée de mémoire, idéalement belle car identifiée à sa beauté ?
Chez le jeune homme, le désir l'emporte sur la peur et l'horreur. Il accepte le cadeau. Il va tenter de vivre, avec sa femme artificielle, l'antique rêve humain de possession totale et d'absolu. Cependant, l'« Ève future » ne comblera pas son amant. Le rêve se termine, d'une manière totalement inattendue et pourtant prévisible.
En des pages où le fantastique se mêle à l'ironie, La créature met en scène, et comme en miroir, dans un vertige obsessionnel, le rêve d'esclavage et la soif de liberté, la passion de l'authentique et la fascination du faux, la conscience des limites humaines et l'impatience de ces limites. Nous sommes dans la tradition d'Hoffmann et de Villiers de l'Isle-Adam : le fantasme le plus débridé rejoint le réel, et l'invraisemblable atteint au vrai.


Une Atlantide

v_atl.jpg

Titre : Une Atlantide : roman / Étienne Barilier
Publication : Lausanne ; [Paris] : L'Âge d'homme, 1989
Impression : 90-Giromagny : Imprimerie Szikra
Description matérielle : 351 pages : couverture illustrée en couleurs ; 23 cm
Indice Dewey : 843 (22e éd.)
Numéros : (Broché) : 150 Francs

RÉSUMÉ :
En vacances, au cours d'une excursion dans les montagnes de l'île de Madère, un enfant s'égare. Au hasard de son errance, il découvre l'entrée d'une grotte. Une anfractuosité banale, mais qui recèle le témoignage d'une civilisation disparue. Madère n'est-elle pas l'une des émergences, dans l'Océan, de l'Atlantide engloutie ? Cependant, il faudra des années pour que l'enfant, de retour sur l'île, aille jusqu'au bout de sa découverte.
Une Atlantide nous fait suivre deux aventures qui lentement convergent : d'une part nous lisons la chronique des Atlantes, déposée dans la grotte. Et d'autre part, en alternance avec cet univers à la fois proche et lointain, ombre prémonitoire de notre monde contemporain, miroir déformant et révélateur de notre propre civilisation, nous découvrons la vie de Paul Métraux, l'enfant perdu, solitaire et souffre-douleur, inadapté, prisonnier de rêves toujours plus stériles, et qui lui aussi perd lentement son humanité. Jusqu'au jour où, adulte, Paul retourne à Madère, à la grotte. Jusqu'au jour où les deux mondes se rejoignent.
Ce livre nous transporte en des lieux étranges où le réel et l'imaginaire cessent d'être perçus contradictoirement. La vie y devient un songe dont on ne se réveille que par un songe plus profond encore. Pourtant, Une Atlantide n'a rien d'une rêverie évasive, ou d'un exercice de science-fiction. C'est au contraire, d'un bout à l'autre, une quête passionnée de la réalité.

okbdfi

Hors ligne

#2 28-04-2018 01:40:55

gil
[•°•°•] BDFI ProGamer
Inscription : 18-01-2005
Messages : 4 056
Site Web

Re : Étienne BARILIER

Hors ligne

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB 1.4.9

bouton BDFI
Validated by HTML Validator
© BDFI 2012 - Contacts : - -
Dernière modification : Monday 27 August 2012, 10:57