Forums BDFI

Forums de discussions du site Base de Données Francophone de l'Imaginaire
Ces forums sont réservés aux genres science-fiction, fantastique, fantasy, merveilleux, horreur, gore.

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

INSCRIPTION : La lecture des forums est accessible à tous. Pour écrire il faut vous inscrire (mais attention, pour lutter contre les robots spammeurs, les inscriptions non suivies de messages dans les forums seront annulées).

#51 31-08-2007 23:58:56

Dr Mabuse
[•°°•] X-Man Morlock
Lieu : Paris
Inscription : 10-01-2007
Messages : 2 288

Re : Le Rayon Fantastique - Hachette/Gallimard

Errata.

(28) F.G. RAYER    Le Lendemain de la machine

Laurent a écrit :

... Puis j'ai pas confiance en quelqu'un qui n'a aucun souvenir du Lendemain de la Machine, un classique de la SF...

Je n'ai pas dit que je n'en avais gardé aucun souvenir.

Dr Mabuse a écrit :

..., j'en ai le souvenir d'un ordinateur construit d'une façon incompréhensible aujourd'hui.

Ce qui reste exact ..., AMHA

Laurent a écrit :

"Maudit soit le nom de Mabuse"

Mon sang n'a fait qu'un tour,... encore que le mépris m'ai tenté... smile

J'ai repris le livre, regardé la date de lecture :"mai 72",
soit 35 ans x 100 livres par an (estimation basse) soit 3500.

Or, "Le Monde des Ā", "Fondation", "Demain les chiens", "Double Etoile", "Des Fleurs pour Algernon", "Shambleau", ont assez bien résisté,
pourquoi pas "Le lendemain de la Machine" (Tomorow sometimes comes).

Je l'ai relu, oui, immédiatement l'expression "Maudit soit le nom de Mantley Rawson" m'a ébloui.
Il n'empèche que la Machine, la "Mens Manta", est effectivement incompréhensible aujourd'hui, avec ses cartes perforées en platine, sa vingtaine de circuits vocaux, ses portes dérobées, ses souterrains innondables ...

Le souvenir que j'avais gardé de la fin était trop imprécis pour que j'en parla.
J'espère avoir maintenant donné envie de le lire à tous ceux qui le désirent.

Mais chacun a le droit de choisir ses propres classiques. smile

Dernière modification par Dr Mabuse (01-09-2007 00:10:33)

Hors ligne

#52 01-09-2007 00:01:23

Dr Mabuse
[•°°•] X-Man Morlock
Lieu : Paris
Inscription : 10-01-2007
Messages : 2 288

Re : Le Rayon Fantastique - Hachette/Gallimard

Vous prendrez bien une goutte ...

67 S. MARTEL, L'Aventure alphéenne, illustration de Forest.

v_rf_0067.jpg

Sur Alpha III circulent d'incertaines rumeurs de l'existence inquiétante de Trol, citadelle mystérieuse d'une redoutable organisation secrète. Pour leur avoir prêté une oreille trop attentive, Mauc, un jeune pilote d'astronef a disparu....
C'est de cette planète lointaine que vient le métal universel, base de toute la civilisation interplanétaire. Qui se rendrait maître d'Alpha III, s'assurerait la domination du prodigieux empire que l'humanité s'est taillé dans les étoiles !
En face des vertigineuses ambitions qui se terrent dans les profondeurs monstrueuses de Trol, que pèse le sort, la vie ou la mort de Mauc ?

Alors la famille de Mauc part pour Alpha III à la recherche de ce fils ainé disparu,
se heurte au dispositif professionnel de contre-espionnage des méchants,...
et le ridiculise avec des procédés d'amateurs.
Et que croyez-vous qu'il arriva ...

On croirait assez un livre destiné à la jeunesse, ou à ces éternels adolescents boutonneux que sont les lecteurs de SF.

Hors ligne

#53 01-09-2007 00:03:09

Dr Mabuse
[•°°•] X-Man Morlock
Lieu : Paris
Inscription : 10-01-2007
Messages : 2 288

Re : Le Rayon Fantastique - Hachette/Gallimard

ou deux ...

68 A. HIGON, Aux étoiles du destin, illustration de Forest.

v_rf_0068.jpg

Les Etranges, les fabuleuses humanités et non-humanités d'Outre-Terre se défendent - à l'aveuglette - contre d'incompréhensibles envahisseurs.
De ce casse-tête intergalactique, seul le Temps a la clef. Car de la nuit des âges, lors de la genèse même de la vie, viendra l'explication de l'invasion, sinon les moyens d'y faire face...
La vitesse et les rebondissements de l'action, l'incroyable variété des êtres et des sociétés qu'elle oppose ou allie, et surtout l'originalité totale de la thèse scientifique font de cette « savanture », écrite avec une verve endiablée, l'un des rares « space-operas » français comparables aux meilleurs américains.

Pas lu.

Hors ligne

#54 01-09-2007 00:05:02

Dr Mabuse
[•°°•] X-Man Morlock
Lieu : Paris
Inscription : 10-01-2007
Messages : 2 288

Re : Le Rayon Fantastique - Hachette/Gallimard

69 J.H. ROSNY, Aîné Les Navigateurs de l'infini, illustration de Forest.

v_rf_0069.jpg

« Leurs visages même, malgré leurs six yeux et l'absence de nez, leurs visages dont la peau était nue, suggéraient je ne sais quoi d' "homologue" à notre espèce... »
Des hommes venus de la Terre, sur leur « Stellarium », sont en face de Martiens.
Les races sont totalement différentes, les sentiments indicibles. De leur rencontre, J. H. Rosny aîné, mène jusqu'au bout des plus étonnantes imaginations psychologiques et cosmiques.
Le Rayon Cosmique s'honore de rééditer Les Navigateurs de l'infini, avec leur suite INEDITE : Les Astronautes.
« Rosny aîné fut le plus remarquable "chantre" de la navigation cosmique, écrivait récemment Alexandre Ananoff. Son mérite est grand d'avoir légué aux générations de chercheurs le nom "ASTRONAUTIQUE" sous lequel tous les peuples du monde désignent aujourd'hui la nouvelle science des voyages extra-terrestres ».

Précédé d'une préface de G. H. Gallet consacrée a J. H. Roshy aîné.

Pas lu.

Hors ligne

#55 01-09-2007 00:06:49

Dr Mabuse
[•°°•] X-Man Morlock
Lieu : Paris
Inscription : 10-01-2007
Messages : 2 288

Re : Le Rayon Fantastique - Hachette/Gallimard

une dernière ..., pour la route ...

70 Robert ANTON, Avant le premier jour... (Vor der erstem Tag), traduction de Nathalie Gara, illustration Forest.

v_rf_0070.jpg

D'étranges phénomènes se manifestent sur Swoboda VII. Aucune vie organique ne semble exister sur cette planète située à des années-lumière de la Terre.
La Société commerciale qui l'exploite, au XXXIXème siècle, y a amené de belles jeunes femmes pour stimuler ses travailleurs, les Infras, dont les réactions sont contrôlées à coups de drogues.
Mais des hommes disparaissent...
La peur grandit parmi les Terriens. Sont-ils en face d'êtres hostiles, intelligents et invisibles ?
Et que sont les extraordinaires « pierres miroirs » de ce monde de cauchemar ?

Pas lu.

Hors ligne

#56 02-09-2007 01:47:10

Dr Mabuse
[•°°•] X-Man Morlock
Lieu : Paris
Inscription : 10-01-2007
Messages : 2 288

Re : Le Rayon Fantastique - Hachette/Gallimard

71 Albert HIGON, La Machine du pouvoir, illustration de Forest.

v_rf_0071.jpg

La machine du Pouvoir exerce l'autorité suprême sur les hommes enfin soulagés de la mission - dont ils s'étaient toujours si piètrement acquittés - de se gouverner.
Derrière la Machine et en son nom, une caste de super-technocrates régente une humanité que les techniques ont presque totalement coupée de Mère Nature.
Bien entendu, celle-ci conserve néammoins des partisans, un véritable maquis d'hommes, pas le moins du monde décidés à se laisser « mécaniser ». Cette résistance possède, comme toute opposition, des affidés au sein même de l'ennemi, parmi les desservants de la Machine. D'où toute une subtile et tortueuse partie d'échecs politico-technologiques, jusqu'au plus violent des réglements de comptes...

Un brave jeune homme, sous-chef de base sur Neptune, se présente devant la Machine, qui après trois jours de tests lui annonce que son test est meilleur que celui du Président de la Fédération, il va donc lui succéder.
"Tharn songea aux trois cent mille cerveaux de la Machine, aux huit cent cerveaux directeurs dont le plus fameux était sans doute M265, le spécialiste de mathématiques".
Or M265, lui avoue, à voix basse pour pas que la Machine n'entende, qu'il a triché dans l'addition des points du test, comme la Machine ne sait pas compter, ...
Ils vont donc à eux deux refaire le Monde et délivrer la promise de Tharn...

Et tout est du même niveau, et sans un soupçon d'humour, ...
Le pauvre "Albert Higon", nous a pondu là un sous-fleuve, fortement influencé par A.E Van Vogt.

Hors ligne

#57 02-09-2007 01:49:29

Dr Mabuse
[•°°•] X-Man Morlock
Lieu : Paris
Inscription : 10-01-2007
Messages : 2 288

Re : Le Rayon Fantastique - Hachette/Gallimard

72 Francis CARSAC, Terre en fuite, illustration de Forest.

v_rf_0072.jpg

Fuir son Soleil qui va exploser en nova n'est pas « tout naturel » pour notre mère, la Terre.
Et même si ses enfants, les hommes l'en persuadent, que va-t-elle, et que vont-ils, rencontrer de radicalement imprévisible - comme choses, comme créatures - dans leur sprint cosmique ?
Sur cette Terre en fuite, savants, politiques et mystiques parviendront-ils enfin à s'entendre sur la nécessité, sur la signification, sur la direction même de la migration de la « machine ronde ? ».
Et que vont penser les Hommes d'Ailleurs de cette soudaine irruption d'Hommes... pour eux d'Ailleurs ?

L'histoire est assez extravagante, bien qu'elle se veuille scientifique, un très beau "Tableau Chronologique" est présent dans les dernières pages.
De toute façon, les livres de Carsac sont trop rares, ils faut tous les lire.

Hors ligne

#58 02-09-2007 01:57:38

Dr Mabuse
[•°°•] X-Man Morlock
Lieu : Paris
Inscription : 10-01-2007
Messages : 2 288

Re : Le Rayon Fantastique - Hachette/Gallimard

(73) Fiedrich FREKSA, Druso (Oder: Die Gestohlene Menschenwelt)), adapté de l'allemand par G-H. Gallet, illustration de G. Pichard.

"maquette rouge".

v_rf_0073.jpg

Trois siècles se sont écoulés quant Alf Bentink est tiré d'une hibernation qui ne devait durer que cent ans. Sa femme, Judith, et deux autres Dormeurs seulement survivent avec lui. Et, dans l'intervalle, une monstrueuse Terreur s'est abbattue sur le monde.
Des êtres-insectes, venus de l'astre errant Druso qu'ils peuvent diriger à leur gré, se sont emparés de la Terre. Ils ont réduit l'humanité à l'esclavage, la rejetant à la barbarie de ses lointains ancêtres.
Cependant, dans l'Extrême-Nord,où ils se sont réfugiés pour échapper à la dégradante domination des Drusoniens, un petit noyau de résistants conserve un reste de science. Ce sont eux qui ont éveillé les Dormeurs, dans l'espoir que ceux-ci les aideront à secouer le joug des insectes-dieux.
Mais Judith est capturée par les Drusoniens et va faire partie des trois cent êtres humains envoyés chaque année sur leur astre, on ne sait pour quel affreux destin.
Alf et ses compagnons se glissent parmis les sacrifiés et la suivent sur Druso. Réussiront-ils à la délivrer et à ramener le moyen qui permettra de libérer l'humanité et de lui rendre le monde qui lui appartient ?

Alf et ses compagnons découvriront  surtout l'horrible vérité sur Druso et sa population.
Une invasion de la Terre, dont je garde un bon souvenir.

Pourquoi aller chercher un titre allemand pour illustrer ce thème ?

Hors ligne

#59 02-09-2007 20:43:00

Dr Mabuse
[•°°•] X-Man Morlock
Lieu : Paris
Inscription : 10-01-2007
Messages : 2 288

Re : Le Rayon Fantastique - Hachette/Gallimard

74 René CAMBON, L'Homme double, illustration de Forest, 1960.

v_rf_0074.jpg

« Je suis incapable de vous expliquer ce qui se passe dans ma pauvre tête depuis deux mois... »
Georges Fobis est-il cet instituteur rugbyman de la banlieue de Toulouse qui prétend avoir tout oublié ?
Ou ce surhomme doué de facultés prodigieuses qui parlait plusieurs langues, jouait à la roulette avec certitude, fabriquait des robots fabuleux, « incompréhensibles, reconnaissait-il, pour la science TERRESTRE » ?
Est-ce un étrange simulateur, un espion retors, ou un fou ? Ou, sinon, que s'est-il passé qui ait pu faire de lui cet Homme Double ?

J'en avais gardé un bon souvenir. Je l'ai relu, pourquoi pas !

En fait, c'est très daté, avec le côté un peu amateur de la SF française, sympathique mais pas indispensable .

Hors ligne

#60 02-09-2007 20:46:51

Dr Mabuse
[•°°•] X-Man Morlock
Lieu : Paris
Inscription : 10-01-2007
Messages : 2 288

Re : Le Rayon Fantastique - Hachette/Gallimard

un autre ...

75 Philippe CURVAL, Les Fleurs de Vénus, illustration de Forest, 1960 .

v_rf_0075.jpg

La colonisation de Vénus semble avoir abouti à un échec. La nuit, les forêts exhalent des parfums mortels. Les Terriens vivent sous les dômes de leurs trois cités où sévit la dictature d'une poignée de profiteurs.
Les parents de Julia, colons ruinés, doivent quitter Vénus. La jeune fille choisit de rester. En même tempsqu'elle éprouvera les premiers tourments de l'amour, elle découvrira peu à peu ce monde que les Terriens ont refusé de voir sous son véritable jour.
Quelles sont ces fleurs étranges qui oscillent sans que souffle le moindre vent ? Vers quelles intrigues et quels conflits mêne la décadence qui couve sous les dômes

Et voila, les méchants colons, imbus de l'importance de leur caste, ont presque exterminés les pauvres indigènes.
La pauvre et innocente jeune fille, elle n'a que dix sept ans, s'étonne du regard insistant que les jeunes gens portent sur elle.
Les indigènes restants et les métis sont heureusement télépathes, grâce à la Fleur Pourpre.
Les gardes, sûrement habillés en noir, font très bien leur travail de gardes.

Pardonnons à Curval ce premier roman et laissons le où il est.

Hors ligne

#61 02-09-2007 20:49:45

Dr Mabuse
[•°°•] X-Man Morlock
Lieu : Paris
Inscription : 10-01-2007
Messages : 2 288

Re : Le Rayon Fantastique - Hachette/Gallimard

76 D.A.C. DANIO, Les « Cuir bouillis », illustration de Forest, 1960.

v_rf_0076.jpg

L'observatoire Europe Alpha sur la Lune a détecté un objet céleste anormal. Seulement repérable à la lunette pyrométrique. Pourquoi la fiche de ses caractéristiques transmises par radio a-t-elle disparue des mémoires des grandes calculatrices électroniques de Hambourg et de Paris ?
Une angoissante menace pèse sur le Monde. La Terre est en train de basculer. Cela a commencé si lentement que personne n'y avait d'abord prêté attention.
Quel rapport ya-t-il entre l'objet céleste insolite et ce phénomène cataclysmique ?
Qui peut avoir intérêt à détruire la Terre ?

Pas lu.

Hors ligne

#62 02-09-2007 20:55:33

Dr Mabuse
[•°°•] X-Man Morlock
Lieu : Paris
Inscription : 10-01-2007
Messages : 2 288

Re : Le Rayon Fantastique - Hachette/Gallimard

77 J. WILLIAMSON, Plus noir que vous ne pensez.

v_rf077.jpg 

Je crois l'avoir lu en PdF.
C'est une histoire de lycantropie, le héros découvre peu à peu qu'il est partie prenante dans la lutte,
issue du plus profond des temps, entre les hommes et les loups-garous.
Cet individu, sympathique au demeurant, nous fait vivre de l'intérieur le déchirement de quelqu'un qui n'est pas ce qu'il croit.
Voila bien un sujet interessant et bien conjectural.
J'ai le souvenir de scènes extraordinaires entre le héros,
et une héroïne dont les descriptions font rêver
(les scènes et l'héroïne ...).

Je n'aime pas le fantastique, mais quand un livre est bon, il est bon,
même s'il appartient à un genre que l'on ne recherche pas.

Dernière modification par Christian (24-09-2007 17:43:20)

Hors ligne

#63 03-09-2007 23:46:35

Dr Mabuse
[•°°•] X-Man Morlock
Lieu : Paris
Inscription : 10-01-2007
Messages : 2 288

Re : Le Rayon Fantastique - Hachette/Gallimard

78 Lieutenant KIJE, Celten Taurogh, .

v_rf078.jpg   

Pas lu.
Je n'en dirais donc pas de mal.
Mais qu'est-il donc arrivé à cette collection qui n'est plus capable de trouver des textes qui nous enthousiasment.

Dernière modification par Christian (24-09-2007 17:44:37)

Hors ligne

#64 03-09-2007 23:51:33

Dr Mabuse
[•°°•] X-Man Morlock
Lieu : Paris
Inscription : 10-01-2007
Messages : 2 288

Re : Le Rayon Fantastique - Hachette/Gallimard

79 Anthologie réunie par G-H Gallet, Quatre pas dans l'étrange, illustration de Forest,1961, comprend :

Joseph-Henri ROSNY AÎNÉ, La Force Mystérieuse,
Rudyard KIPLING, Par la malle de nuit,
Jules VERNE, L'Éternel Adam,
Karel CAPEK, R.U.R. (R.U.R.), traduit du tchèque par H. Jelinek.

précédés d'une introduction de Georges H. GALLET:
Imaginer l'avenir.

Chaque nouvelle est également précédée d'une courte présentation.

v_rf_0079.jpg

Quatre pas dans le monde étrange de l'avenir imaginaire.
Les trois premiers, en compagnie de J.H Rosny aîné, de Rudyard Kipling et de Jules verne, sont une courte promenade dans une sorte de futur passé. Mais le dernier, avec Karel Capek, mène vers un futur qui reste à venir.
En dehors de leur qualité littéraire, leur valeur philosophique, leur puissance d'évocation témoignent de ce « sens de l'émerveillement » qui a toujours fait l'attrait de ces incursions dans l'Etrange.

Je n'ai lu que la nouvelle de Jules Verne.
Dans une ville qu'on devine issue d'une civilisation antique,
un savant arrive à déchiffrer un document déterré lors de la construction d'un temple.
Il découvre ainsi comment notre société a disparu, et philosophe sur le destin de l'homme.

C'est un texte rare du grand Jules, il y fait preuve d'un pessimisme flamboyant.

Hors ligne

#65 03-09-2007 23:54:28

Dr Mabuse
[•°°•] X-Man Morlock
Lieu : Paris
Inscription : 10-01-2007
Messages : 2 288

Re : Le Rayon Fantastique - Hachette/Gallimard

80 Léonid ONOCHKO, Sur la planète orange, texte français de Pierre Mazel, 1961.

v_rf_0080.jpg

La première impression des trois astronautes russes qui se posent sur Vénus, est celle d'un monde couvert d'une végétation exubérante aux teintes orangées — au lieu du vert terrestre.
Parmi les plantes géantes, les fleurs parfois carnivores de ces jungles étranges, hantées d'insectes et de reptiles monstrueux, ils ne tardent pas à découvrir les vestiges inattendus d'une antique civilisation.
Et bientôt, les trois Terriens se trouveront mêlés aux péripéties d'une lutte mortelle que, depuis des âges, les Vénusiens soutiennent contre une race d'envahisseurs rapaces, les Jimurs, venus jadis d'un satellite disparu...
Le premier roman, de science-fiction russe publié dans « Le Rayon Fantastique ».

Pas lu.

Hors ligne

#66 04-09-2007 21:51:04

Dr Mabuse
[•°°•] X-Man Morlock
Lieu : Paris
Inscription : 10-01-2007
Messages : 2 288

Re : Le Rayon Fantastique - Hachette/Gallimard

81 ARCADIUS, La Terre endormie,illustration de Forest, 1961

v_rf_0081.jpg

Une arme diabolique. La « bombe verte ». Qu'elle soit déclenchée par le geste d'un insensé et c'est l'épouvantable catastrophe.
Tous les êtres animés sur la Terre, y compris les hommes, sont brutalement plongés dans un sommeil léthargique.
Le règne animal entier ainsi mis en inactivité, un équilibre naturel se trouve rompu...
Quelle imprévisible réaction s'ensuivra ? A quel terrible cauchemar devront faire face les quelques hommes qui n'ont pas subi le sort commun ?
Tout espoir de survie de l'espèce humaine doit-il être abandonné, ou réussira-t-on à rétablir l'équilibre détruit ? Et à réveiller la Terre endormie.

J'avais déja lu l'autre Arcadius, un seul suffisait.

Hors ligne

#67 04-09-2007 21:53:56

Dr Mabuse
[•°°•] X-Man Morlock
Lieu : Paris
Inscription : 10-01-2007
Messages : 2 288

Re : Le Rayon Fantastique - Hachette/Gallimard

82 Jérome SERIEL, Le Sub-espace, 1961.

v_rf_0082.jpg

La technicité complexe du XXIème siècle a éclaboussé les planètes du Système solaire d'une vie puissante et colorée. Mais quand l'incompréhensible se produit, quelles seront les réactions de savants placés au centre d'un drame aux fabuleuses dimensions ? Réussiront-ils à franchir d'un coup toutes les limites ? Eviteront-ils les pièges hallucinants qui les guettent ?
Le Sub-Espace n'est-il qu'un univers de folie... Ou bien, au terme de l'inoubliable épopée du « Drakkar », au-delà de l'Espace et du Temps, découvre-t-on d'autres horizons ?

Je ne crois pas l'avoir lu ...

Hors ligne

#68 04-09-2007 21:59:32

Dr Mabuse
[•°°•] X-Man Morlock
Lieu : Paris
Inscription : 10-01-2007
Messages : 2 288

Re : Le Rayon Fantastique - Hachette/Gallimard

83 N. Ch. HENNEBERG, Les Dieux verts, illustration de Forest, 1961.

v_rf_0083.jpg

Sur cette terre dangereuse de l'ère Emeraude, l'empire des hommes est déclinant, la partie semble même perdue pour l'humanité devant la terrible emprise des impitoyables dieux verts.
Cependant des humains combattront pour sauver leur esprit, leur race, lui rendre sa place au soleil. Ils seront trois à lutter, à espérer, à s'aimer et à se déchirer. Le subtil prince UXMAL, l'éblouissant Suffète des mers, ARGO, et la petite Reine Atléna, « cette âme plus légère que l'air », qui fera peut-être pencher la balance.

Aucun souvenir, que personne ne m'en veuille

Hors ligne

#69 04-09-2007 22:08:51

Dr Mabuse
[•°°•] X-Man Morlock
Lieu : Paris
Inscription : 10-01-2007
Messages : 2 288

Re : Le Rayon Fantastique - Hachette/Gallimard

Pfinge nous avait déja présenté ce livre .

84-85 William SLOANE, Lutte avec la nuit (To walk the Night), texte français de Gaston Godard, illustration de Forest, 1961.

v_rf_0084.jpg

Elle vint vers moi, de cette longue, onduleuse démarche. Je lui trouvais quelque chose de magnifique que ni la crainte ni la répulsion ne pouvaient écarter. C'était l'inévitable fin et quoiqu'il puisse arriver, il était hors de mon pouvoir de le modifier.
« Ainsi, dit-elle, vous savez... »
Depuis la mort du docteur Lister, le mystère n'a fait que grandir autour de Séléna. Mais peu à peu s'en dégage la terrifiante solution d'une tragédie transcendant les limites humaines.
Un chef-d'œuvre du « suspense » le plus fantastique.

Bark Berkley  de retour chez le docteur Lister après la mort du fils de ce dernier,
il raconte tout...
D'abord le professeur Le Normand qui brûle sur son siège sans que celui-ci soit même noirci....
puis l'évolution extraordinaire, inattendue, de cette femme entre son mari qui l'aime et le conteur qui la craint...

La construction même du récit est magnifique de symétrie.

Ecrit en 1936, ce n'est pas du fantastique, c'est de la SF, qu'il faut avoir lu.

Hors ligne

#70 05-09-2007 22:13:11

Dr Mabuse
[•°°•] X-Man Morlock
Lieu : Paris
Inscription : 10-01-2007
Messages : 2 288

Re : Le Rayon Fantastique - Hachette/Gallimard

86 A.E. VAN VOGT, Les Armureries d'Isher (The Weapon Shop of Isher), traduction de Michel Deutsch, illustration de Forest, 1961.
v_rf_0086.jpg

Jamais personne n'a su, mieux que Van Vogt, faire manoeuvrer les surhommes en de vertigineuses cabales cosmiques, parmi tout un dédale de sapes et de contre-sapes paratemporelles, parsemées de chausses-trapes et de miroirs déformants extra-dimensionnels.
Pour ce qui est de ce jeu d'échecs de l'intrigue, de ce jeu des miroirs de l'insolite et surtout d'un certain pouvoir de suggérer sobrement l'infinie grandeur du cosmique, Van Vogt est sans conteste au premier rang de ceux qui ont donné son « goût » à la Science-Fiction tout entière.

J'espère que Hedrock pourra nous en parler mieux que moi.

**edit le 09-09-07**
Tout d'abord, admirons la vacuité de l'auteur du 4ème de couverture.
A se demander s'il a lu le livre ...
Le comanditaire a du lui dire : "Coco, t'inquiète, Van Vogt, ça marche toujours"

Le livre s'apelle "Les Armureries d'Isher", il nous décrit l'Empire d'Isher, gouverné par une jeune impératrice Innelda d'Isher, dont la famille règne depuis 3 700 ans, elle est la 172ème souveraine, c'est dire si la société est stable.
Quand une société est aussi durable, la corruption s'installe, les hommes perdent toute initiave.

Heureusement, une opposition a vu le jour, en l'occurence "les Armureries" que l'on doit considérer comme faisant partie intégrante de l'empire. Leur devise "être armé, c'est être libre", et l'ensemble de leur philosophie prône un retour à une certaine anarchie, une vie sans règlements, où chaque homme pourrait s'épanouir par son travail et son honnêteté.

Cayle Clark, héros vanvogtien assez proche de Gossein, se découvre certains pouvoirs, dont celui de gagner aux jeux de hasard, ce qui déplait aux joueurs professionnels et aux casinos, est attiré par la belle Lucy Rall, agent des Armureries, et le désir de briller de ce Rastignac le fait tomber dans tous les pièges tendus par la capitale au pauvre provincial qu'il est.
Mais son intelligence exceptionnelle lui permet de se tirer de tous les mauvais pas.
Hedrock, l'immortel, malgré les ficelles qu'il semble tirer n'a qu'un rôle assez restreint.

Tout s'arrange dans une fin qui me semble un peu bâclée, qui aurait mérité plus de développements.
L'ensemble est très agréable à lire.

Dernière modification par Dr Mabuse (09-09-2007 01:53:11)

Hors ligne

#71 07-09-2007 23:22:35

Dr Mabuse
[•°°•] X-Man Morlock
Lieu : Paris
Inscription : 10-01-2007
Messages : 2 288

Re : Le Rayon Fantastique - Hachette/Gallimard

87 A.E. VAN VOGT Le Livre de Ptath (The book of Ptath), traduction de Jean Cathelin, illustration de Forest,1961.

v_rf_0087.jpg

La Terre a changé. Tellement qu'elle pourrait être une autre planète. Et c'est là que se retrouve Peter Holroyd. Il était capitaine de l'armée américaine. Il a été tué. Pourtant, il vit !...
Il est Ptath, roi-dieu de Gonwonlane, tâtonnant dans l'incertitude d'une double personnalité.
En face de lui, se dresse la belle, ambitieuse, impitoyable Prêtresse Ineznia.
Enchaînée dans sa prison, la tendre et ravissante L'onee n'est qu'un pion dans la formidable partie engagée pour la domination de ce monde où tout est étrange...

Pas lu.
Partout ou je peux, en toute circonstance, je défends Van Vogt contre les jeunes pour qui il n'est pas indispensable.
Et cependant, à ma grande honte, je n'ai pas lu toute son oeuvre, il me fatigue parfois.

Dernière modification par Dr Mabuse (07-09-2007 23:30:27)

Hors ligne

#72 07-09-2007 23:27:05

Dr Mabuse
[•°°•] X-Man Morlock
Lieu : Paris
Inscription : 10-01-2007
Messages : 2 288

Re : Le Rayon Fantastique - Hachette/Gallimard

88 Françoise.D'EAUBONNE, Les Septs fils de l'étoile, illustration de Forest, 1962.

v_rf_0088.jpg

Pour la première fois peut-être dans l'histoire de la science-fiction, le héros : le pilote de l'astronef, est une femme !
Tellur a reçu sa mission du vieux mage d'une planète que l'on croit insignifiante. Sept mondes sont à son programme, sept astres dont chacun possède une civilisation qui préfigure l'avenir de la civilisation humaine.
Extraordinaire odyssée que celle de cette jeune femme. Sept planètes. Six amours et sept enfants de mystère et de prodige... pour que s'accomplisse le destin...

Pas lu,
mais sur le sujet, je me souviens du très bon Titres, chez Lattès :
42 - CURVAL Philippe Tous vers l'extase (1981),
A la fin, l'héroine était enceinte "mais de qui, ou de quoi?"

Hors ligne

#73 07-09-2007 23:35:09

Dr Mabuse
[•°°•] X-Man Morlock
Lieu : Paris
Inscription : 10-01-2007
Messages : 2 288

Re : Le Rayon Fantastique - Hachette/Gallimard

Encore un que je n'avais pas jugé utile de racheter. 
** édit: je viens de le trouver pour un petit prix ...**

89 H. KUTTNER Et C.L. MOORE, Déjà demain (Ahead of time) traduction de P. J. Izabelle,1961,

comprend 9 nouvelles :

Moeurs de l'age de science.
- Jour de l'An 
- L'Oeil était dans...
- Camouflage
- Fantôme
Le ressac du futur.
- Saison de grand cru
- Point de rupture
Les abhumains.
- Choc
- Le Twonky 
- De profundis

v_rf_0089.jpg   

Déjà demain... Un voyage mental dans l'insolite. Non point tellement par la divination du futur que par le dépaysement, le don d'étrangeté. Avec un sens acéré de la satire, appliqué sans douceur au culte de la machine, dont Kuttner et Moore perçoivent à merveille toutes les possibilités phénoménales. Et un humour pénétrant, pas tellement « noir » que gris, comme l'acier.

Déjà demain... Un choc dont la puissance rivalise d'effet avec un charme tout poétique.

Je l'ai lu en PdF.

Je me souviens très bien du "Twonky". maitenant c'est devenu un classique, même si c'est un peu daté.
Méfiez-vous des appareils dont vous ne savez pas très bien comment ils fonctionnent.
J"en ai un qui brille, en ce moment devant moi et je tape sur son clavier.
Mais je ne lui veux aucun mal, je ne cherche pas les ennuis.

A lire .

Dernière modification par Dr Mabuse (08-09-2007 14:21:09)

Hors ligne

#74 09-09-2007 02:05:50

Dr Mabuse
[•°°•] X-Man Morlock
Lieu : Paris
Inscription : 10-01-2007
Messages : 2 288

Re : Le Rayon Fantastique - Hachette/Gallimard

Encore un peu de misère.

90 Y. HECHT La Fin du quaternaire

v_rf090.jpg

Hors ligne

#75 09-09-2007 02:11:04

Dr Mabuse
[•°°•] X-Man Morlock
Lieu : Paris
Inscription : 10-01-2007
Messages : 2 288

Re : Le Rayon Fantastique - Hachette/Gallimard

La suite :

91 Francis CARSAC, Ce Monde est nôtre, illustration de Mattingly, 1962 .

v_rf_0091.jpg

La ligue des Terres Humaines a fini par édicter la radicale « Loi d'Acier ». Il ne doit y avoir qu'une humanité par planète. Autant que possible, l'autochtone, ou la première arrivée sur les lieux.
L'auteur de Ceux de Nulle Part nous fait assister à la mise en vigueur, dramatique, sanglante et pittoresque, de cette Loi sur la planète Nécat. Où cohabitent TROIS humanités. Dont chacune estime que « Ce Monde est Nôtre »...

Je l'ai lu en PP (très belle couverture de Siudmak)

Ce roman a été écrit pendant la Guerre d'Algérie,
ce qui ne doit jamais être oublié lors de la lecture.

Sur ce thème, la guerre d'Algérie, Vance a écrit "Les Domaines de Koryphon".

Un Carsac, à lire.

Dernière modification par Dr Mabuse (10-09-2007 13:56:13)

Hors ligne

#76 10-09-2007 01:26:00

Dr Mabuse
[•°°•] X-Man Morlock
Lieu : Paris
Inscription : 10-01-2007
Messages : 2 288

Re : Le Rayon Fantastique - Hachette/Gallimard

continuons,

92 Richard WILSON, Les Visiteuses de la planète 5 (The Girls from Planet 5), traduction de Nathalie Gara, illustration de Forest, 1962.

v_rf_0092.jpg

En cette fin du XXème siècle, les femmes sont solidement au pouvoir. Aux Etats-Unis, seuls les habitants du Texas trouvent à y redire.
Et voilà qu'un immense astronef noir s'immobilise au-dessus de Washington, impassible, indestructible. Un petit engin en sort enfin et vient se poser devant la Maison-Blanche. Une spirale violette lumineuse apparaît, puis deux éblouissantes jeunes femmes, évoquant les mythologiques Amazones.
- Le sexe masculin existe-t-il chez vous ? demandent à la Présidence, ces visiteuses venues de la lointaine Planète 5.
N'y aurait-il plus d'hommes sur leur monde ? Ces créatures de rêve sont-elles vraiment des femmes ? Ou des marionettes dont la spirale violette tirerait les ficelles ? Et quels projets cachent-elles, peut-être néfastes ?...

En fait un combat entre les hommes et les femmes, sans aucun intérêt.
Il est vrai qu'a l'époque les revendications féministes étaient de mise et assez violentes.
Les deux sexes sont caricaturés et l'humour a bien vieilli.

Hors ligne

#77 10-09-2007 01:28:17

Dr Mabuse
[•°°•] X-Man Morlock
Lieu : Paris
Inscription : 10-01-2007
Messages : 2 288

Re : Le Rayon Fantastique - Hachette/Gallimard

93 Stanislas LEM, Feu Vénus (Astraunoci), texte français d'Alexandre Guthart, illutration de Léon (?), 1962.

v_rf_0093.jpg

Voici une fiction polonaise dont l'écriture et la sensibilité enchantent par leur nouveauté.
Vénus, un hallucinant paysage extraterrestre, chef-d'oeuvre de réalisme surréaliste.
Mais surtout, des personnages qui - loin d'être mécaniquement animés, comme les silhouettes linéaires des dessins ainsi qualifiés - vivent et de façon parfois inoubliable.
Tel le héros de ce poignant « voyage au bout de la Science ».

Le souvenir d'un livre très verbeux,
et d'une certaine vision apolitique de la Terre.

Hors ligne

#78 10-09-2007 01:30:41

Dr Mabuse
[•°°•] X-Man Morlock
Lieu : Paris
Inscription : 10-01-2007
Messages : 2 288

Re : Le Rayon Fantastique - Hachette/Gallimard

94 N.Ch. HENNEBERG, La Forteresse perdue, 1962.

v_rf_0094.jpg

2400 sur la Terre, c'est la fin d'une ère. L'humanité est immense ; elle déborde des limites de la planète-mère. Mars et Vénus sont surpeuplées. Les autres planètes solaires sont inhabitables. Il faut en trouver ailleurs où l'espèce humaine puisse survivre. Pour explorer l'Hyperespace, la Terre a créé la Légion Spatiale. Des hommes tous « volontaires pour mourir ».
Un navire d'essai, forteresse perdue, lancée dans l'infini et contre lui, emporte un équipage de ces commandos désespérés. Ils vont se poser sur une planète d'Alpha du Centaure lorsque, par l'onde cosmique, ils perçoivent la notion d'une entité qui est AUTRE CHOSE. Ou qui n'est pas. Et cependant, il y a une présence terrible...

Pas lu

Hors ligne

#79 11-09-2007 00:54:08

Dr Mabuse
[•°°•] X-Man Morlock
Lieu : Paris
Inscription : 10-01-2007
Messages : 2 288

Re : Le Rayon Fantastique - Hachette/Gallimard

Encore du bon ...

95-96 Arthur C. CLARKE, La Cité et les astres (The City and the Stars), texte français de Françoise Cousteau, illustration de Mattingly, 1962.

v_rf_0095.jpg

Leur Empire galactique liquidé par des Envahisseurs - refoulés de la Terre d'extrême justesse - le peu qui reste des hommes se terre dans une Cité unique sur le globe dévasté et vieilli.
Et à Diaspar, la merveilleuse, ils finissent par assurer à leurs vies, en pratique éternelles, un équilibre et une harmonie incomparables. Mais au prix d'un refus total du monde extérieur, de calcul devenu instinct.
Pourtant, que surgisse un aberrant qui, dévoré de curiosité, méprise cette fuite dans la prison du bonheur; qu'il s'évade, non seulement de Diaspar mais de la Terre, et toute l'Histoire s'en trouve remise en marche...

C'est un roman d'initiation,
un jeune homme, Alvin, découvre qu'il est Unique.
Alors que toute la population alterne des périodes de présence physique et de repos au sein d'une machine,
lui est un "nouveau né", c'est la première fois qu'il vit.
Aidé du Bouffon Khedron, grain de sable introduit dans la programmation de la cité pour lutter contre l'ennui,
il découvre la  Cité.
Il parvient ainsi a trouver le chemin vers l'extérieur.
Alors commence cette aventure véritablement unique qui lui permettra de comprendre le passé de l'humanité.
Il va ouvrir le chemin vers les Astres.

Je crois que Clarke a vraiment voulu délivrer un message.
Quittons cette vie étriquée dans laquelle nous nous complaisons et découvrons notre propre chemin vers
ce rêve qui nous effraie tous un peu.

Que ceux qui ne l'ont pas lu le fasse sans tarder, les autres, comme moi-même auront le plaisir de le relire.

Hors ligne

#80 11-09-2007 01:00:09

Dr Mabuse
[•°°•] X-Man Morlock
Lieu : Paris
Inscription : 10-01-2007
Messages : 2 288

Re : Le Rayon Fantastique - Hachette/Gallimard

97 A. KOLPAKOV, Griada, adaption française par Pierre Mazel, illustration de Forest, 1962. 

v_rf_0097.jpg

Pourquoi Lida, celle qu'il aime, lui a-t-elle dit au revoir, puisque c'était adieu!
Le jeune et brillant pilote d'astronef Victor Andréev, en compagnie du professeur académicien Piotr Mikhaïlovitch Samoïlov, va partir pour le plus héroïque des voyages.
A bord de la prodigieuse fusée à gravitons, due au génial savant, et capable de franchir le mur de la lumière, ils iront à la découverte d'une planète X, semblable à la Terre et probablement habitée. A 30 000 années-lumière!
S'ils reviennent un jour - après quelles fantastiques aventures? - des millions d'années se seront écoulées pour la Terre.
Lida le sait bien, et pourtant...

On se croirait dans les grandes années de "Météor", quand Texas, Spade et le docteur Spencer, à bord de Space Girl,
atterissaient sur des planètes bizarres gouvernées par des conseils de technocrates plus ou moins éclairés.
Heureusement, nos braves terriens ramenaient la confraternité, l'amour et autres billevesées,
et repartaient pour de nouvelles aventures.

Ceci dit, c'est cependant un bon livre.

** édit  du 13/12/09 **

D'autres l'ont trouvé nul big_smile : http://russkayafantastika.hautetfort.co … riada.html

Dernière modification par Dr Mabuse (13-12-2009 22:08:18)

Hors ligne

#81 11-09-2007 01:04:35

Dr Mabuse
[•°°•] X-Man Morlock
Lieu : Paris
Inscription : 10-01-2007
Messages : 2 288

Re : Le Rayon Fantastique - Hachette/Gallimard

98 Pierre BARBET, Vers un Avenir perdu, illustration de Mattingly, 1962.

v_rf_0098.jpg

Prévoir son avenir, on le sait, ne serait un avantage pour l'individu que s'il pouvait le modifier d'autant.
Mais que dire de toute une super-société qui, pratiquant d'avantageux voyages dans le temps, se heurte à une infranchissable barrière?
Dans ce secteur temporel, en effet, les « astrotemps » en mission semblent se volatiliser.
Et lorsqu'une expédition - après mille péripéties spatiales et planétaires - trouve enfin la clef de l'énigme, c'est pour s'apercevoir que cette clef est, pour notre douce Terre... une bombe!

Pas lu.

Hors ligne

#82 11-09-2007 01:07:38

Dr Mabuse
[•°°•] X-Man Morlock
Lieu : Paris
Inscription : 10-01-2007
Messages : 2 288

Re : Le Rayon Fantastique - Hachette/Gallimard

99 Françoise D'EAUBONNE, L'Echiquier du temps, 1962.

v_rf_0099.jpg

Au XXXème siècle, d'autres races pensantes de la galaxie sont venues se joindre à l'Humanité pour former la grande confédération « anthropomorphique » dont le centre est sur la planète Phèdre.
Mais une race, née d'un monstrueux croisement, possède, avec la pensée, la forme la plus hideusement opposée, à celle de l'Homme.
Fausta, la jeune Barbare, une Terrienne de la vieille race, est-elle destinée à triompher de l'horrible menace que font peser ces Saurionnides, ennemis des genres humains?

Pas lu.

Hors ligne

#83 12-09-2007 22:15:13

Dr Mabuse
[•°°•] X-Man Morlock
Lieu : Paris
Inscription : 10-01-2007
Messages : 2 288

Re : Le Rayon Fantastique - Hachette/Gallimard

100 Philippe CURVAL, Le Ressac de l'Espace, illustration de Forest, 1962.

v_rf_0100.jpg

Sur la Terre, les hommes ne sont plus que des pantins qui miment les gestes de la vie dans le cadre mesquin d'une société trop bien réglée.
Que leur réserve la découverte, par l'un de leurs derniers astronautes, de cette épave, drossée par le ressac de l'Espace, dans le système solaire?
Se laisseront-ils séduire par la merveilleuse civilisation que leur apporte une symbiose avec le peuple parasite du Txalq, venu de la lointaine planète Ormana, et dont c'est le seul espoir de survie.
Ou lutteront-ils pour préserver leur condition humaine?

Je n'en gardais aucun souvenir,
je l'ai juste parcouru, pour voir, ça a l'air interessant ...

Hors ligne

#84 12-09-2007 22:17:12

Dr Mabuse
[•°°•] X-Man Morlock
Lieu : Paris
Inscription : 10-01-2007
Messages : 2 288

Re : Le Rayon Fantastique - Hachette/Gallimard

101-102 Clifford D. SIMAK, De Temps à Autres (Time and Again), texte français de A. Yeurre, illustration de Mattingly, dépôt légal 2ème trim 1962.

v_rf_0101.jpg

Asher Sutton dut commencer par mourir pour savoir que le Destin n'est pas un mot créé par l'Homme seul. Et il dut mourir une seconde fois pour connaître son corps et tout ce qu'il pouvait en attendre.
C'est à cause de Sutton qu'un astronef inconnu s'écrase sur Aldébaran XII - un appareil tel qu'il n'en peut exister. C'est lui l'enjeu d'une guerre inouïe, qui se déroule en pleine paix, quasi inaperçue, mais la plus importante de toutes les guerres de l'humanité : la guerre contre les rejetons de cette marâtre... Et son chef, son meilleur ami, devra donner l'ordre de tirer à vue sur lui.
Alors, proie d'une chasse temporelle, il roulera dans l'abîme du temps, du 20e siècle au 85e, et il sera l'homme le plus aimé comme le plus haï de l'univers. « Espèce de sutton ! » crieront les uns, suprême injure, et d'autres l'adoreront comme un dieu.
Mais tout ceci n'arrivera qu'après qu'il sera mort une troisième fois. Ou serait-il immortel?

Aucun souvenir de l'histoire,
mais, à l'époque où je l'avais lu, j'avais éprouvé un bonheur immense,
j'étais prêt à jurer que c'était le plus grand roman,
le plus abouti, et le plus finement construit,
jamais écrit sur le "Temps".

Comme il a quand même 450 pages, je le réserve pour le jour où je me referais une "ligne" de Simak ...

Hors ligne

#85 12-09-2007 22:33:54

Dr Mabuse
[•°°•] X-Man Morlock
Lieu : Paris
Inscription : 10-01-2007
Messages : 2 288

Re : Le Rayon Fantastique - Hachette/Gallimard

103 William SLOANE, La Rive incertaine (The edge of running water), texte français de Jean Cathelin, illustration de Forest, 3ème trim 1962.

v_rf_0103.jpg

Une vieille maison isolée près d'un fleuve fougueux de l'Etat du Maine. C'est là que le physicien Julian Blair, à demi-fou de douleur depuis la mort d'une épouse adorée, est venu se réfugier.
Mais à quelles recherches étranges, inquiétantes, se livre-t-il dans le mystère d'une chambre blindée et close? Et quel est le rôle de l'énorme femme médium qui lui sert de gouvernante?
Peu à peu, naît, grandit une indicible angoisse devant des forces sans nom, une terreur horrifiée devant l'Inconnu... la rive incertaine.
Par l'auteur de l'inoubliable LUTTE AVEC LA NUIT (n° 84-85 du « Rayon Fantastique »), William Sloane, un autre chef-d'oeuvre d'outre-science et de suspense.

Est-ce de la SF? oui, je crois.
Le héros construit bien une machine, même si elle est surprenante.
C'est bien cette machine qui provoque les phénomènes,
même si ceux-ci sont inexpliqués, encore que ...

Moins achevé que "Lutte avec la Nuit" qu'il faut lire en premier,
ce livre complète bien la connaissance de William Sloane.

qu'il ne faut pas confondre avec le néo-terrien aux yeux rouges 13.gif

Hors ligne

#86 14-09-2007 00:03:55

Dr Mabuse
[•°°•] X-Man Morlock
Lieu : Paris
Inscription : 10-01-2007
Messages : 2 288

Re : Le Rayon Fantastique - Hachette/Gallimard

104 Francis CARSAC, Pour patrie l'espace, illustration de Mattingly, 1962.

v_rf_0104.jpg

Son astronef désemparé au cours d'un combat, Tinkar, de la Garde Stellaire, dérive dans l'espace.
Il sera receuilli par un « peuple des étoiles » complètement inconnu. Ce sont les descendants d'anciens rebelles contre l'Empire terrestre galactique qui, depuis longtemps, ont mis au point une existence presque entièrement astronautique.
Ils n'ont que mépris pour les « planétaires » domestiqués par l'Empire totalitaire. Tinkar est déconcerté, heurté par leur ample civilisation démocratique.
Mais des influences féminines s'en mèleront à travers bien des quiproquos, des intrigues, des drames. Et la lutte contre des agresseurs non-humains...

Hélas, encore un Carsac que je n'ai pas lu.

Chouette, j'ai encore un Carsac à lire.

** édit le 20-09-07 **
Tinkar Holroy est un soldat de la garde impériale, corps d'élite destiné à protéger la civilisation.
Et voilà, toute l'ambiguïté de ce type de héros, éduqué par le "mal",
et qui peut faire le "bien" grâce à cette spécialisation
quand il se retrouve dans un milieu "favorable".

C'est Dorsai de Gordon Rupert DICKSON,
c'est Honor Harrington de David Weber,
c'est Gurvan de P. J. Herault,
c'est Juan Rico de Heinlein dans "Starship troopers",
c'est William Mandella de Joe HALDEMAN dans "La Guerre éternelle"
, pour choisir ceux où la discipline et l'esprit de corps sont primordiaux,
et pour citer des auteurs à classer chez les "faucons" comme chez les "colombes".

La paix, la liberté, la démocratie doivent être défendus par des soldats de profession,
des gens qui font de la musculation,
pas par des touristes comme dans "Stars Wars".

Or le cadre de la paix, de la liberté, etc ..., ne génère pas ce type de héros.
Et nous, pauvres lecteurs, qui lisont avec plaisir ces aventures au chaud dans nos fauteuils.
Voila un beau sujet de polémiques ...

Je vous invite bien évidemment à lire "Pour patrie l'Espace".

** fin d'édit **

Dernière modification par Dr Mabuse (20-09-2007 22:16:28)

Hors ligne

#87 14-09-2007 00:09:01

Dr Mabuse
[•°°•] X-Man Morlock
Lieu : Paris
Inscription : 10-01-2007
Messages : 2 288

Re : Le Rayon Fantastique - Hachette/Gallimard

105 Will STEWART, La Nef d'Antim (Seetee Ship), traduction de Christine Renard, illustration de Forest, dépot légal 3ème trim 1962.

v_rf_0105.jpg

Rick Drake explore la périlleuse région des astéroïdes d' « antim » - anti-matière - débris de l'astre extra-galactique qui vint fracasser la fameuse « Trans-martienne ». Avec son père, il se livre à des expériences interdites, à la recherche du secret de cette étrange matière inverse.
Mais, dans ce monde de 2190, cette découverte bouleverserait le précaire équilibre politique et économique des planètes du Système solaire. C'est une lutte dangereuse dans laquelle Rick est engagé.
Et le secret repose dans un mystérieux objet perdu dans l'espace - une machine construite par les êtres intelligents qui habitaient l'astre errant : la Nef d'Antim...

En 2190 le système solaire a été "partagé" par les nations terrestres :
les soviets sur Jupiter, les allemands sur Mars, les chinois sur Vénus.
Fraichement débarqué sur Pallas, le héros, pauvre jeune "astérite" sauve la vie de Karen Hood, la nièce du Haut Commissaire qui a la main haute sur Interplanète, société exploitant les mines d'uranium et de thorium en voie d'épuisement.
De là, il obtient un contrat de travail chez Interplanète pour essayer de mettre au point un berceau d'antimatière qui permettrait de la manipuler.
L'exploitation de l'antimatière aboutirait à la production de grandes quantités d'énergie à bas prix
et ainsi à la terraformation de tout le système solaire,
mais aussi de fabriquer des bombes extraordinaires.
Pendant ce temps, son père, idéaliste épris de liberté, construit un "atelier de métallurgie" sur un astéroide perdu ...
.
"Seetee" est un acronyme pour  CT, "contraterrene" soit antimatière.
Il s'agit d'un fixup de nouvelles écrites au début des années 40, en pleine guerre.
Personne n'ignore que Will Stewart est un pseudonyme du grand Jack Williamson.
C'est dans ce livre qu'il a inventé le terme "terraformer".
La traduction de Christine Renard est un modèle de fluidité.

J'espère que vous avez compris que ce livre est tout a fait indispensable.

Hors ligne

#88 14-09-2007 00:12:10

Dr Mabuse
[•°°•] X-Man Morlock
Lieu : Paris
Inscription : 10-01-2007
Messages : 2 288

Re : Le Rayon Fantastique - Hachette/Gallimard

106 Pierre BARBET, Babel 3805, 1962.

v_rf_0106.jpg

A la suite de la singulière multiplication des explosions d'étoiles dites « novae », un flot de radiations inonde les possessions galactiques des hommes, et la Terre elle-même. D'où une prolifération de Mutants plus ou moins monstrueux - quoique pas toujours - dont certains manifestent une intelligence qui les fait qualifier d'Homines superiores.
La haine qu'ils suscitent chez beaucoup de « normaux », l'usage politique qui en est fait, la guerre civile (interplanétaire) qui s'en suit, ne sont que les préludes d'un drame encore plus vaste.
Car les « novae » ont étés provoquées en préparation d'une invasion d'êtres « abhumains », les Cristallins. Et le rôle des Mutants dans cette guerre cosmique se révèlera capital...

Pas lu. Pauvre Barbet, je crois bien avoir lu un Setni en tout et pour tout.

Dernière modification par Dr Mabuse (14-09-2007 00:13:05)

Hors ligne

#89 14-09-2007 13:10:48

Patrice
[•] Russkaya Fantastika
Lieu : Caen
Inscription : 20-04-2006
Messages : 339
Site Web

Re : Le Rayon Fantastique - Hachette/Gallimard

Salut,

Vous trouverez ici:

http://perso.orange.fr/sfsoviet/SFSOVIET/Onochko.html

ici:

http://perso.orange.fr/sfsoviet/SFSOVIE … schuk.html

et ici:

http://perso.orange.fr/sfsoviet/SFSOVIET/Kolpakov.html

ce que j'ai moi.

Et fichtre qu'elles étaient belles ces couvertures de Forrest. Il n'y en a pas un actuellement pour l'égaler.

A+

Patrice

Hors ligne

#90 15-09-2007 00:06:19

Dr Mabuse
[•°°•] X-Man Morlock
Lieu : Paris
Inscription : 10-01-2007
Messages : 2 288

Re : Le Rayon Fantastique - Hachette/Gallimard

Voilà, voilà ...

107-108 Jack WILLIAMSON, Les Cométaires, (The Cometeers + One against the Legion), texte français de A. Tranchant, illustration de Forest, dépot légal 1er trim 1963.

v_rf_0107.jpg

La suite tant attendue de la LEGION DE L'ESPACE *. Ses inoubliables héros : Jay Kalam, Giles Habibula, Hal Samdu y poursuivent leurs exploits, en compagnie de Bob Star, le fils de John Star et d'Aladoree Anthar.
Il leur faut aller combattre aux confins du système solaire, les plus inimaginables, les plus terrifiants des envahisseurs venus du fond de l'espace inexploré: LES COMETAIRES!
Et ils devront encore lutter contre le pire, le plus audacieux des criminels des grands chemins interplanétaires, dans UN CONTRE LA LEGION, où s'éclairciront enfin certains étranges mystères restés inexpliqués dans LES COMETAIRES.

* Rayon Fantastique n° 52.

Vingt ans après, je sais, ça vous rappelle quelque chose ...
le fils du héros ne pouvant être qu'un héros lui-même,
et grace à Giles Habibula, qui lorsqu'il ne pense pas à manger et à boire est capable d'ouvrir toutes les serrures de l'univers connu et inconnu,
le fils du héros, donc, vient à bout de tous les méchants, fussent-ils des espèces de goules ...

De la bonne aventure, avec de grands sentiments et des méchants traitres ...

Une quatrième partie "The Queen of Legion", n'a jamais été traduite en français, à ma connaissance,
quel dommage que Le Bélial n'ai pas profité de la reédition pour compléter le cycle.

Hors ligne

#91 15-09-2007 00:08:07

Dr Mabuse
[•°°•] X-Man Morlock
Lieu : Paris
Inscription : 10-01-2007
Messages : 2 288

Re : Le Rayon Fantastique - Hachette/Gallimard

109 J T. McINTOSH, Monde en oubli (World out of Mind), texte français de Claude Carme, illustration de Forest, dépôt légal 1er trim 1963.

v_rf_0109.jpg

Qui est l'homme qui déclare se nommer Eldin Raigmore?
Il est adulte. Mais il n'a pas de souvenirs: il ne sait pas CE qu'il est, d'où il vient.
Et, dans la complexe civilisation technologique terrestre, il sent qu'il a une mission à remplir.
Une mission dont il ne sait rien, pas même si, ni quand, son but lui sera révélé!
Qui est-il?
Quelle est sa mission?

Pas lu .

Hors ligne

#92 15-09-2007 00:10:13

Dr Mabuse
[•°°•] X-Man Morlock
Lieu : Paris
Inscription : 10-01-2007
Messages : 2 288

Re : Le Rayon Fantastique - Hachette/Gallimard

110 John W. CAMPBELL, La Machine suprême (The mightiest Machine), texte français de Jean Cathelin, illustration de Forest, dépot légal 1er trim 1963.

v_rf_0110.jpg

Un fabuleux space opera de la bonne époque.
Des surhommes dans un formidable conflit, avec des armes incroyables, sur des mondes inconnus.
L'histoire du vaisseau de l'espace « Sunbeam » et de son inventeur, le Jupitérien Aarn Munro.
Utilisant l'énergie du Soleil lui-même, Munro et ses compagnons foncent à des vitesses ultraluminiques vers l'univers de l'étoile géante Anrel.
Là, ils entreront en contact avec des êtres d'autres races qui, dans un lointain passé, habitèrent Mu, le continent disparu du Pacifique, sur notre planète!

Pas beaucoup de souvenirs,
sinon d'un livre un peu fatiguant, un peu académique,
les héros découvrent et construisent un nouvel appareil toutes les deux pages.

Hors ligne

#93 15-09-2007 23:28:13

Dr Mabuse
[•°°•] X-Man Morlock
Lieu : Paris
Inscription : 10-01-2007
Messages : 2 288

Re : Le Rayon Fantastique - Hachette/Gallimard

L'enfer,
Jusqu'ici, tout n'était pas bon,
maintenant, il faudrait dire,
tout n'est pas mauvais.
Hachette semble être seul aux commandes.

111 (le volume a été numéroté 110, par erreur)
111 ARCADIUS, Planète d'exil, illustration de Forest, 1963.

v_rf_0111.jpg

Etouffant dans ce monde mécanisé qu'est devenue la Terre, Lionel n'a qu'une issue: partir, comme d'autres, coloniser une planète perdue. Ce sera l'exil définitif. mais sur Terre, il se sent déjà un exilé.
Sur cette planète neuve, emplie de périls imprévisibles, s'agit-il, pour les pionniers, d'imposer la domination de l'homme? Y découvriront-ils une espèce évoluée?
Ou Lionel trouvera-t-il seulement la mort?
Dans cet inconnu, un unique appui: le mystérieux Commandeur, chef des pionniers. Celui, dit la tradition, qui, seul, comprend leur mission...

Un pauvre roman d'aventures, où les colons sont retranchés dans la jungle avec des mitrailleuses,
et agissent comme en Indochine, en Algérie, ou ailleurs ...

Aucune originalité, vous comme moi, l'avons déja lu cent fois.

Hors ligne

#94 15-09-2007 23:30:57

Dr Mabuse
[•°°•] X-Man Morlock
Lieu : Paris
Inscription : 10-01-2007
Messages : 2 288

Re : Le Rayon Fantastique - Hachette/Gallimard

112 A.E. VAN VOGT L'Assaut de l'invisible (Siege of the unseen), texte français de Alain Doremieux, illustration de Forest, 1963.

v_rf_0112.jpg

Il avait un troisième œil sous son front. Bien davantage qu'un simple troisième organe visuel: une porte ouverte sur un autre monde, un monde de terreur où des barbares vivaient dans des cités futuristes, des philosophes, dans des cavernes. La porte aussi d'un vaisseau de l'espace...
Et Michael Slade se lança dans cet autre monde de Naze, à la recherche de la vision qu'il savait devoir être réelle: celle d'une femme nue qui avait trois yeux...

Je m'étais promis de le lire pour en parler ici;
mais j'achève juste les deux tomes d'Isher, et celui-ci en plus, vraiment, c'était trop pour moi ...

Hors ligne

#95 15-09-2007 23:34:33

Dr Mabuse
[•°°•] X-Man Morlock
Lieu : Paris
Inscription : 10-01-2007
Messages : 2 288

Re : Le Rayon Fantastique - Hachette/Gallimard

113 Christine RENARD, A contre-temps, illustration de Forest, 1963.

v_rf_0113.jpg

L'ère des voyages sidéraux à vitesse ultra-luminique est aussi celle de la distorsion temporelle qui contracte ou étire les années, abolissant la notion d'âge, bousculant les générations.
Et c'est ainsi que Marie-Stella, jeune et brillante astronome de 28 ans, trouve en Hildegarde - sa grand-mère - une rivale dangereuse. Car Hildegarde qui a su séduire l'homme qu'aime sa petite-fille, n'a que 20 ans d'âge à son retour d'un voyage dans les étoiles qui lui a conservé jeunesse et beauté tandis qu'un demi-siècle s'écoulait pour ses sontemporains demeurés sur la Terre.
Marie-Stella réussira-t-elle à sauvegarder son bonheur et son équilibre dans cette situation inextricable ou sera-t-elle la victime du fantastique bouleversement de l'écoulement relatif du temps qu'apporte la conquète des étoiles?

Pas lu.

Mais avouez que ce 4ème de couverture serait bien à sa place chez "Nous Deux". big_smile

Hors ligne

#96 17-09-2007 00:54:27

Dr Mabuse
[•°°•] X-Man Morlock
Lieu : Paris
Inscription : 10-01-2007
Messages : 2 288

Re : Le Rayon Fantastique - Hachette/Gallimard

114 A. POLEISCHUK, L'Erreur d'Alexei Alexetev, texte français de Pierre Mazel, illustration de Forest, dépôt légal 2ème trim1963.

v_rf_0114.jpg

Une lettre d'Alexei Alexeiev annonçait que ce qu'il venait de découvrir ferait « exploser » toutes les connaissances en physique.
Et une inexplicable explosion détruit son laboratoire de recherches cosmiques. Impossible de pénétrer dans les ruines. On se heurte à une masse translucide aussi dure que du diamant, à travers laquelle on distingue quelques formes sombres comme prises dans un aquarium soudain congelé.
Par quel phénomène inconnu et imprévisible, cette « congélation » de l'atmosphère du laboratoire a-t-elle pu se produire?
Le mystère ne sera résolu que par l'extraordinaire révélation sur laquelle se termine ce roman de science-fiction dont l'audace a produit une véritable sensation en U.R.S.S.

La forme du récit est déja une performance.
Dans un pays où n'apparaissent que des savants ou des journalistes, une URSS entièrement dépolitisée,
c'est un philosophe qui mène l'enquète, encore s'exprime-t-il au nom d'une Humanité impersonelle.
Quel bonheur que Alexei Alexetev ait commis cette erreur!
 
Je l'avais lu par hasard, mais je ne l'avais pas regretté.

Hors ligne

#97 17-09-2007 00:56:35

Dr Mabuse
[•°°•] X-Man Morlock
Lieu : Paris
Inscription : 10-01-2007
Messages : 2 288

Re : Le Rayon Fantastique - Hachette/Gallimard

115 Ray CUMMINGS, Tarrano le Conquérant (Tarrano the Conqueror), texte français de Christine Renard, illustration de Forest, dépôt légal 3ème trim 1963.

v_rf_0115.jpg

Au 25ème siècle, la vertigineuse volonté de puissance qui l'anime, a fait d'un obscur subalterne vénusien, Tarrano, le conquérant de deux mondes, Vénus et Mars.
Enivré de lui-même, il entreprend, par des moyens ultrascientifiques d' « intoxication » des foules et d'assassinat des gouvernants, de soumettre la Terre à sa domination.
Tarrano réussit à s'emparer de la fameuse machine du Docteur Brende, et enlève Elsa, la fille de l'inventeur assassiné, pour laquelle il s'est pris d'une violente passion.
Mais la promesses de la vie éternelle dont la possession de la machine le rend maître et dispensateur, assure-t-elle sa victoire finale?
...Victoire que devrait couronner l'amour éternel qu'il entend obtenir d'Elsa.
Dans la lutte qui passe bientôt de la Terre sur Vénus, sera-t-il jusqu'au bout Tarrano-le-Conquérant?

Pas lu.

Hors ligne

#98 17-09-2007 00:58:45

Dr Mabuse
[•°°•] X-Man Morlock
Lieu : Paris
Inscription : 10-01-2007
Messages : 2 288

Re : Le Rayon Fantastique - Hachette/Gallimard

116 N.Ch. HENNEBERG, Le Sang des Astres, illustration de Forest, 1963.

v_rf_0116.jpg

Selon le professeur russe Agrest, il existerait, rien que dans notre Galaxie, cent cinquante mille planètes au moins, dont les conditions seraient analogues à celles de la Terre. Mais, naturellement, leur développement pourrait être différent.
Qu'arriverait-il si des astronautes terriens de l'an 2 700, tombaient en plein Moyen-Age sur une telle planète?
Si tous les secrets de la Cabbale étaient réels?
Si une comète était, simplement, une Salamandre?
Et si, comme l'Ondine ou la Sirène des contes, cette fille du feu, ce « Sang des Astres » s'éprenait... d'un Cosmonaute errant?
Seule, l'inépuisable richesse, la poésie imaginative de Nathalie Ch.-Henneberg peut oser tisser la toile - le piège d'un aussi merveilleux « opéra » de l'Espace et du Temps.

Pas lu.

Hors ligne

#99 17-09-2007 23:46:45

Dr Mabuse
[•°°•] X-Man Morlock
Lieu : Paris
Inscription : 10-01-2007
Messages : 2 288

Re : Le Rayon Fantastique - Hachette/Gallimard

Plutôt que de lire un des livres suivants, et d'être peut-être obligé d'en dire je ne sais quoi,
j'ai préféré lire un Carsac, "Les Robinsons du Cosmos", pour mon plaisir, et j'espère pour le vôtre.

117 Lieutenant KIJE, L'Epée de l'Archange, illustration de Forest, 1963.

v_rf_0117.jpg

Dans un monde déconcertant d'après les grandes guerres atomiques, un déserteur, Fenris, accepte la proposition d'un mystérieux Docteur.
Le financier Loewenstein sait qu'on doit l'assassiner, Fenris est recruté comme homme de main pour parer à cet événement.
Mais qui est ce "Docteur" qui semble avoir accumulé les connaissances pour le plus grand bien de l'Humanité? Qui offre son épée, son pouvoir et ses conseils à tous? Pour quelle raison, puisqu'il ne demande aucun paiement?
Et les femmes qui aiment Fenris, veulent-elles le protéger ou le perdre? Le pourront-elles?
Où le destin mène-t-il Fenris?

Pas lu.

Hors ligne

#100 17-09-2007 23:56:38

Dr Mabuse
[•°°•] X-Man Morlock
Lieu : Paris
Inscription : 10-01-2007
Messages : 2 288

Re : Le Rayon Fantastique - Hachette/Gallimard

Et maintenant, la présentation en "écran de télé"

118 Vladimir VOLKOFF, Métro pour l'Enfer, illustration de Forest, 1963.

v_rf_0118.jpg

Un violoncelliste, deuxième classe de l'armée française de surcroît, rencontre dans le métro, une jeune fille qu'il aima jadis et qui mourut.
Ses joues sont blèmes, ses paupières d'argent, ses doigts glacés. Elle lui dérobe ses lèvres bleues mais l'entraîne dans la dernière rame, au-delà de la dernière station.
Mille légendes n'attestent-elles pas l'existence d'un monde souterrain qui, de temps en temps, entre en communication avec le nôtre?
Mais depuis le Moyen-Age, l'entonnoir infernal que Dante, seul parmi les vivants, visita, s'est modernisé. C'est maintenant un enfer technique.
...Jusqu'au jour apocalyptique de la révolte des morts!

Pas lu.

Dernière modification par Dr Mabuse (18-09-2007 00:01:25)

Hors ligne

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB 1.4.9

bouton BDFI
Validated by HTML Validator
© BDFI 2012 - Contacts : - -
Dernière modification : Monday 27 August 2012, 10:57